L’évêque ukrainien Makarov Gédéon, de l’Eglise orthodoxe canonique d’Ukraine, expulsé de son pays  | © orthodoxie.com
International
L’évêque ukrainien Makarov Gédéon, de l’Eglise orthodoxe canonique d’Ukraine, expulsé de son pays | © orthodoxie.com

Un évêque ukrainien déchu de sa nationalité pour des raisons "politico-religieuses"

15.02.2019 par Jacques Berset

Dès son arrivée à l’aéroport de Boryspil à Kiev le 13 février 2019, l’évêque ukrainien Makarov Gédéon Kharon, de l’Eglise orthodoxe canonique d’Ukraine, a été appréhendé par les gardes-frontière. Il a été refoulé le lendemain vers les Etats-Unis, dont il possède également la nationalité. L’évêque dénonce une action “politico-religieuse”.

Vicaire de la métropole de Kiev de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine rattachée au Patriarcat de Moscou, et supérieur du monastère de la Mère de Dieu à Kiev, l’évêque Gédéon a été déchu de sa nationalité. “Je n’ai pas été admis en Ukraine au motif que ma citoyenneté avait été annulée, bien qu’il n’y ait eu aucun problème et aucune décision de justice il y a 15 jours, alors que je quittais le pays”, a déclaré Mgr Gédéon dans une vidéo sur son compte Facebook.

Il lui est vraisemblablement reproché d’avoir témoigné devant les membres du Congrès et le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo de la discrimination et des violations des droits et libertés des fidèles dont est victime, dans son pays, l’Eglise orthodoxe ukrainienne canonique.

Procès devant la Cour suprême

Cet incident s’est produit la veille de la session de la Cour suprême ukrainienne qui devait se prononcer sur la plainte en invalidité de l’appel du Parlement ukrainien du 18 avril 2018.  Le parlement de Kiev, la Verkhovna Rada, avait alors demandé au patriarche Bartholomée de Constantinople de publier un décret [tomos, en langage ecclésiastique] légalisant l’autocéphalie de l’”Eglise orthodoxe ukrainienne unifiée”, indépendante du Patriarcat de Moscou.

Lors du procès devant la Cour suprême à Kiev, l’évêque Gédéon devait se présenter en qualité de demandeur. Le service des gardes-frontière ukrainien a déclaré que l’évêque était retenu en raison de problèmes avec ses pièces d’identité et ce sur la demande de “l’un des organes d’application de la loi”.

Un évêque exerçant son ministère en Ukraine

L’évêque Gédéon a précisé que sa détention avait été motivée par la soi-disant perte de son passeport, alors que qu’il n’avait déposé aucune déclaration de perte de document. “Ce ne sont que des pressions religieuses et politiques”, a conclu l’évêque ukrainien. Né à Odessa, l’évêque Gédéon a desservi de 1991 à 1999 une paroisse à San Francisco, raison pour laquelle il possède également la nationalité américaine. Il est ensuite revenu en Ukraine, où il exerçait son ministère jusqu’à présent. (cath.ch/interfax/orthodoxie.com/be)


La cathédrale gréco-catholique St-Georges de Lviv, en Ukraine (Photo: wikimedia coommons Lestat CC BY-SA 2.5)

Le pape invite l'Eglise gréco-catholique ukrainienne à une plus grande cohésion avec le Saint-Siège

Le président Vladimir Poutine rencontrera le pape pour la troisième fois | © Russian Federation/Wikimedia/CC BY 4.0

Les enjeux de la 3e rencontre entre le pape et Vladimir Poutine  

Actualités ›