International

Un frère de Taizé arrêté pour viol et agression sexuelle

La communauté œcuménique de Taizé, dans la région Bourgogne-Franche-Comté, fait face à un nouveau cas de grave abus sexuel, a-t-elle fait savoir le 18 octobre 2019. Un frère a été placé le jeudi 17 octobre en garde à vue et écroué tandis que la communauté est sous le choc.

Il a été dénoncé par une femme ayant subi une forte emprise de sa part. Elle l’accuse de «manipulation et de harcèlement spirituels, psychologiques et sexuels, depuis plusieurs années et jusqu’à cet été». Ces actes commis par le frère en question sur la victime présumée auraient commencé il y a plus de quinze ans. Le frère se trouve désormais en détention provisoire près de Chalon-sur-Saône.

«Les jeunes nous font confiance»

Agé de 48 ans, ce frère de Taizé a été écroué pour des faits présumés de viol et d’agressions sexuelles, révèle le Journal de Saône et Loire (JSL). Le 3 juin 2019, Frère Aloïs, prieur de la communauté, avait déjà signalé au procureur de la République de Mâcon cinq cas d’agressions sexuelles sur mineurs. Des faits qui se seraient produits des années 1950 à 1980 et auraient été commis par trois frères de la communauté religieuse (dont deux sont aujourd’hui décédés) qui reçoit plusieurs dizaines de milliers de jeunes chrétiens chaque année.

«Les jeunes nous font confiance: c’est une immense responsabilité et il ne faudrait pas qu’un non-dit flotte sur la colline», avait alors déclaré Frère Aloïs au quotidien catholique français La Croix. Chaque année, les jeunes venus de partout sont environ 60’000 à séjourner à Taizé pour une semaine, un mois ou un an.

Dans son communiqué, intitulé «Un travail de vérité», Frère Aloïs révèle avoir tout récemment reçu le témoignage d’une femme décrivant ce qu’elle a subi jusqu’à cet été. Il déclare avoir immédiatement averti les autorités compétentes, et la gendarmerie a recueilli le témoignage de la personne victime. «Le frère en question est actuellement en garde à vue et nous nous exprimerons davantage dès que possible».

La communauté sous le choc

Frère Aloïs déclare : «Avec mes frères, nous sommes sous le choc. Nous voulons que toute la lumière soit faite. Une telle emprise est complètement incompatible avec notre vie. Je me tiens aux côtés de la personne victime et nous ferons tout notre possible pour la soutenir». Tous ceux qui souhaitent parler de cette nouvelle avec les frères peuvent contacter la communauté grâce à une ligne téléphonique dédiée: 03 85 50 30 60.

A Taizé, pour ceux qui sont actuellement sur place, des frères, des sœurs et des psychologues extérieurs à la communauté sont disponibles pour écouter ceux qui le souhaitent. Pour poursuivre ce travail de vérité, la communauté rappelle que diverses mesures ont été mises en place pour recueillir d’éventuels témoignages, dont l’adresse courriel est: protection@taize.fr. (cath.ch/taizé/jsl/cx/be)

Frère Alois, prieur de Taizé, a immédiatement dénoncé le cas d'abus aux autorités | © médiaTaizé
21 octobre 2019 | 10:27
par Jacques Berset
Abus sexuels (752), Frère Alois (22), Taizé (84)
Partagez!