International

Un prêtre suspendu pour avoir traité les manifestants «d'asticots»

Mgr Timothy Doherty, évêque catholique de Lafayette-in-Indiana, au centre des Etats-Unis, a suspendu, début juillet 2020, un prêtre de son diocèse qui avait comparé les participants au mouvement Black Lives Matter (Les vies noires comptent) à des «asticots et des parasites».

«Les seuls vies qui comptent pour eux ce sont les leurs et la seule chose qu’ils cherchent c’est avoir le pouvoir», a écrit le Père Theodore Rothrock dans le bulletin paroissial de St.Elizabeth Seton Church in Carmel, située dans la banlieue d’Indianapolis, rapporte l’Associated Press (AP). C’est dans cette ville que l’Afro-américain George Floyd a succombé à des violences policières fin mai 2020. Sa mort a provoqué une vague de protestations et de manifestations contre le racisme sous la bannière «Black Lives Matter» (BLM), aux Etats-Unis et dans le monde.

Excuses du Père Rothrock

Les réactions ont ainsi été vives lorsque le Père Rothrock a comparé les organisateurs de ces mouvements à «des loups en habits de loups, des voleurs et des bandits masqués, cherchant uniquement à dévorer la vie du pauvre et à profiter de la peur des autres». Pour le prêtre catholique, les activistes de BLM sont «au mieux des asticots et des parasites, se nourrissant de l’isolement, des addictions et des familles brisées».

Le diocèse de Lafayette-in-Indiana a prononcé peu de temps après la suspension du Père Rothrock. Une mesure censée «offrir à l’évêque une occasion de discernement pastoral pour le bien du diocèse et du Père Rothrock». Le communiqué assure que diverses possibilités de ministères sont ouvertes pour le prêtre, mais qu’il n’aura plus la charge de la paroisse St. Elizabeth.

Le Père Rothrock a toutefois prononcé des excuses dans un message publié sur le site du diocèse. Il y explique qu’il n’était pas dans son intention de blesser qui que ce soit, mais qu’il voulait dénoncer les personnes qui «déforment l’Evangile pour leur propres intérêts malsains». (cath.ch/ap/rz)

Les manifestations de «Black Lives Matter» n'ont pas plu à tout le monde | © Geoff Livingston/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0
6 juillet 2020 | 16:09
par Raphaël Zbinden
Partagez!