Soeur Alessandra Smerilli est déjà conseiller de l’État de la Cité du Vatican | DR
Vatican

Une religieuse nommée sous-secrétaire au développement humain intégral

Le pape François a nommé la religieuse Alessandra Smerilli sous-secrétaire du Dicastère pour le service du développement humain intégral au sein du secteur «foi et développement», a communiqué le Bureau de presse du Saint-Siège le 24 mars 2021. Cette Italienne est actuellement conseiller de l’État de la Cité du Vatican.

Né en 1974, Alessandra Smerilli est titulaire d’un doctorat en économie politique obtenu à l’université La Sapienza de Rome et d’un doctorat en économie générale réalisé à l’université de East Anglia (Royaume-Uni). Actuellement professeur d’économie à la Faculté pontificale des sciences de l’éducation Auxilium de Rome, cette religieuse avait été choisie il y a deux ans par le pape François pour devenir conseiller de l’État de la Cité du Vatican, une première pour une religieuse.

Très investie dans l’organisation du forum The Economy Of Francesco, qui s’est tenu en octobre 2020, la salésienne de 47 ans défend une économie qui inclut le soin de la personne et s’inspire de «l’éthique du care” (soin, ndlr) promue par la philosophe Jennifer Nedelsky. Depuis mars 2020, elle est coordinatrice du groupe de travail sur l’économie de la Commission vaticane Covid-19, établie par le pape François. Elle fait également partie d’un comité de femmes désignées par la ministre italienne pour l’Égalité des chances et la Famille pour proposer une sortie de crise en Italie.

Sa mission: offrir une contribution à ceux qui souffrent

«Je veux exprimer ma reconnaissance au Saint-Père pour cette nomination inattendue, qui remplit mon cœur de joie et de crainte en même temps, en raison de la tâche difficile que je vais devoir accomplir», a confié la religieuse dans un communiqué publié par le Dicastère pour le service du développement humain intégral le même jour. «Mon cœur et mon esprit se tournent aujourd’hui vers Saint Jean Bosco, et vers la Famille Salésienne», a-t-elle déclaré en ajoutant vouloir accomplir cette mission pétrie de la «joie de l’Évangile».

À ce nouveau poste, la religieuse s’efforcera de mettre son expérience en économie, qu’elle considère comme sa «passion», au service de l’Église et du Saint-Siège, a-t-elle exprimé. En premier lieu, elle veut offrir «une contribution aux personnes, à leurs besoins, en particulier à ceux qui souffrent le plus de la pauvreté, tant matérielle que spirituelle». (cath.ch/imedia/cd/bh)

Soeur Alessandra Smerilli est déjà conseiller de l’État de la Cité du Vatican | DR
24 mars 2021 | 13:37
par I.MEDIA
Partagez!