Suisse

Université de Fribourg: Russie, Ukraine, Biélorussie, une civilisation commune ?

La Russie, l’Ukraine et la Biélorussie, les «trois sœurs slaves», ont-elles une civilisation commune ? La question sera discutée en public le 1er juin 2019 à l’Université de Fribourg, en présence du Métropolite Hilarion de Volokolamsk.

Le «numéro deux» du Patriarcat de Moscou sera confronté aux prises de position de personnalités venues de Kiev et de Minsk.

Le débat public à l’Aula Magna de l’Université, en matinée, est organisé par le Centre d’études des Eglises d’Orient St-Nicolas, dirigé par la professeure Barbara Hallensleben à l’Uni de Fribourg. Le patriarche Cyrille de Moscou a qualifié les événements récents en Ukraine de «catastrophe civilisationnelle».

«Ingérence brutale dans les affaires de l’Eglise»

Le chef de l’Eglise orthodoxe russe y dénonçait, de la part des autorités politiques de Kiev, une «ingérence brutale et à découvert dans les affaires de l’Eglise» orthodoxe ukrainienne dépendant du Patriarcat de Moscou.

Dans un débat public, des représentants de la Russie, de l’Ukraine et de la Biélorussie discuteront la question: «Y a-t-il une civilisation commune qui réunit les populations de différents Etats, langues et cultures dans une vie ecclésiale commune, caractérisée par des valeurs et par un style de vie qui se distingue du style de vie actuel en Occident ? L’Europe est-elle prête et capable à intégrer un tel modèle alternatif dans sa ‘Maison commune’ ? Quel rôle assume l’Eglise orthodoxe dans la promotion de l’idée européenne ?»

Le Centre Saint-Nicolas

Le métropolite Hilarion (Alfeyev), président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou (DREE) et recteur de l’Aspirantura/Doctorantura au Patriarcat, est conférencier privé et professeur titulaire à la Faculté de théologie de Fribourg.

Le «Centre Saint-Nicolas pour l’étude des Eglises d’Orient» est affilié à «l’Institut d’études œcuméniques” (ISO) de la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg Suisse.

L’ISO doit sa fondation à l’engagement œcuménique de l’Eglise catholique pendant le Concile Vatican II, et il a célébré son 50ème anniversaire en 2014. Le travail toujours plus vaste et diversifié de l’ISO a conduit à l’idée de rendre plus visibles les initiatives par rapport à la tradition orientale et de donner une forme institutionnelle à la coopération avec les Eglises d’Orient.

Ainsi, le 6 décembre 2017, fête de Saint-Nicolas, a eu lieu la cérémonie officielle de fondation du «Centre d’études des Eglises d’Orient». Le Centre Saint-Nicolas offre une plateforme académique dans le cadre de la théologie catholique afin que les théologiens orthodoxes puissent connaître l’Eglise et la théologie de l’Occident à partir de leur propre expérience et repenser leur tradition ecclésiale et théologique du point de vue de la «diaspora».  (cath.ch/be)

La professeure Barbara Hallensleben dirige le Centre d'études des Eglises d'Orient St-Nicolas | © Jacques Berset
28 mai 2019 | 14:39
par Jacques Berset
Barbara Hallensleben (5) , Biélorussie (9) , ISO (10) , Métropolite Hilarion (11) , Russie (72) , Ukraine (131)
Partagez!