Vatican

'Urbi et orbi', une bénédiction exceptionnelle depuis Pie XI, en 1922

Lors de son élection sur le trône de Pierre, en 1922, le pape Pie XI donna sa première bénédiction Urbi et orbi depuis la loggia extérieure de la basilique Saint-Pierre donnant sur la place où la foule était rassemblée. Un geste historique en rupture avec ses prédécesseurs, enfermés au Vatican depuis plus d’un demi-siècle.  

Il fut un temps où les papes ne franchissaient pas les murs du Vatican. A partir de la prise de Rome en 1870 qui met fin aux Etats pontificaux, les souverains pontifes s’enferment dans leurs appartements pour rappeler leur statut de ‘prisonniers’ et leur désaccord avec l’Etat italien. Léon XIII, Pie X comme Benoît XV: tous délivrent leur première bénédiction ›à la Ville et au monde’ du balcon intérieur de la basilique Saint-Pierre.

Mais le 6 février 1922, le cardinal Achille Ratti, qui vient d’apprendre son élection au trône de Pierre, décide de briser ce tabou. «Je donnerai cette bénédiction du balcon extérieur de Saint-Pierre», confie celui qui choisit le nom de Pie XI. Ce geste d’à peine quelques minutes fera date.

Le cardinal italien, qui avait fait une partie de sa carrière dans la diplomatie, mesure toute l’importance et la portée de son geste. «Je veux que ma première bénédiction aille, comme gage de paix, à laquelle l’humanité aspire, non seulement à Rome et à l’Italie mais à toute l’Eglise et au monde entier», déclare-t-il avant d’apparaître à la fenêtre de la loggia extérieure.

Une bénédiction exceptionnelle 

Sur la place, les fidèles ne peuvent contenir leur joie en voyant le nouveau pape s’afficher publiquement avec courage. Le bourdon de la basilique, accompagné de toutes les cloches de Rome, sonnent un carillon qui ne s’arrête plus. Pour les troupes italiennes présentes sous les colonnes du Bernin comme pour le monde entier qui découvrira dans les journaux du lendemain cet instant historique, le symbole est fort. Ce geste signe le retour d’une Eglise conquérante tournée vers le monde.

Annonciatrice des accords du Latran qui seront signés sept ans plus tard, cette journée change la portée de la bénédiction Urbi et orbi. Dès lors, pour marquer son caractère exceptionnel, les pontifes ne la donnent que le jour de leur élection au siège de Pierre, pour les fêtes de Noël et de Pâques ainsi qu’en de quelques rares autres occasions. Avant 1870, elle était délivrée quatre fois l’an: le Jeudi saint, à Pâques, à l’Ascension et enfin à l’Assomption.

Ce 27 mars 2020, le pape François donnera sa bénédiction Urbi et orbi non pas de la Loggia, mais directement sur le parvis de la place Saint-Pierre. Il s’adressera à une foule exclusivement virtuelle. A circonstances exceptionnelles, geste exceptionnel. Gageons qu’il fera lui aussi date dans la vie de l’Eglise. (cath.ch/imedia/cg/mp)

Avant de devenir le pape Pie XI, Achille Ratti a été bibliothécaire du Vatican | domaine public
27 mars 2020 | 14:00
par I.MEDIA
Partagez!