L'église Saint-Michel de Martigny Bourg, un espace de prière audacieux | © Flickr/ Jean-Louis Pitteloud
Suisse
L'église Saint-Michel de Martigny Bourg, un espace de prière audacieux | © Flickr/ Jean-Louis Pitteloud

Valais: Lifting pour les 50 ans de l'église de Martigny-Bourg

06.06.2018 par Maurice Page

Pour ses 50 ans, l’église de Martigny-Bourg, en Valais, se paye un lifting. L’édifice de béton dédié à saint Michel archange est un élément important du patrimoine religieux valaisan contemporain. Les travaux concernent la réfection du chauffage et les aménagements extérieurs.

L’église de Martigny-Bourg est “un édifice remarquable, moderne et novateur à l’époque de sa construction. Il est très apprécié de la communauté martigneraine pour les mariages, les baptêmes et les funérailles,” a expliqué au quotidien valaisan Le Nouvelliste, son curé, le chanoine Jean-Pascal Genoud.

Consécration en 1968

Dès le début du XXe siècle, la communauté de Martigny-Bourg souhaitait remplacer la chapelle du XVIIe siècle devenue beaucoup trop étroite. Dans les années 1950, les projets commencent à se concrétiser, notamment avec l’achat en 1959 d’un terrain pour la construction d’une nouvelle église. L’arrivée du chanoine Gabriel Pont comme recteur de Martigny-Bourg en 1962, va donner l’impulsion décisive. Le comité de construction mis en place retient le projet de l’architecte local Jean-Paul Darbellay. La première pierre est bénite en 1967 et l’église est consacrée le 27 octobre 1968. Le vaste édifice en pente avec son autel placé au centre allie harmonieusement le béton brut et le bois. Ouvert sur l’extérieur par de larges baies vitrées, il est baigné de lumière.

Aménagements extérieurs et chauffage

Les travaux pour le cinquantenaire se concentrent sur trois objets, pour un coût total de 300’000 francs. Le petit espace vert, derrière la verrière du chœur, doit être assaini, des bambous l’ayant envahi de toutes parts. On en profitera pour l’alléger, le rendre plus sobre, en retrouvant la pensée originale de l’architecte

La cour devant l’église, irrégulière, bosselée et craquelée a subi les outrages du temps. Un mandat a été confié à l’architecte Christophe Lugon-Moulin en vue d’une rénovation du revêtement et d’un aménagement plus convivial de l’espace, avec la pose de bancs fixes. Une œuvre d’art en l’honneur du chanoine Pont, signée Vincent Fournier, sera également érigée.

La modernisation du chauffage constitue le troisième chantier. La soufflerie actuelle est si bruyante qu’il faut l’arrêter pendant les célébrations. La chaleur monte alors au plafond et les paroissiens grelottent. Un chauffage sous les bancs doit permettre une économie d’énergie et un meilleur confort. (cath.ch/mp)


Des centaines d'églises dans tout le pays ouvriront leurs portes

France: 8e édition de la 'Nuit des églises'

Christ de l'église du Souvenir à Berlin, sur le Kurfürstendamm. Eglise nouvelle construite à côté du clocher bombardé de l'église du Souvenir de l'Empereur-Guillaume Ier, (photo Bernard Litzler)

Architecture: "les diocèses doivent exiger de la qualité"

Actualités ›