Suisse

Valais: Mgr Lovey ne veut pas de prêtres à la Constituante

Mgr Jean-Marie Lovey, évêque de Sion, a écrit en avril aux prêtres de son diocèse pour leur rappeler qu’ils n’avaient pas leur place sur des listes électorales en vue de l’élection de la Constituante qui doit doter le Valais d’une nouvelle charte fondamentale.

«Chaque citoyen peut en effet être impliqué dans la vie du canton, mais s’engager dans une démarche politique risque de froisser certains chrétiens. Le prêtre doit être au service de tous», explique Mgr Lovey dans son courrier révélé par RTS La première. Pour l’évêque de Sion, la question de la disponibilité se pose également. Comment mener de front mission pastorale et travaux de la Constituante? Cette double charge lui semble à la fois trop lourde et inappropriée pour les prêtres dont la place et le rôle sont ailleurs.

Les laïcs chrétiens doivent s’engager

Par contre l’évêque de Sion invite «les citoyens laïcs chrétiens à s’engager au nom de leur foi chrétienne dans la constitution de la société, pour le bien de tous.» Il se dit confiant  que beaucoup de laïcs sont prêts à s’engager dans l’élaboration de cette charte fondamentale en restant fidèles aux racines chrétiennes de ce pays, mais aussi en lui donnant des ailes.

Interrogé au journal du matin de RTS la première, le vicaire général Pierre-Yves Maillard a précisé: «Nous sommes disposés à avoir notre place, en tant qu’Eglise-institution dans les discussions de la Constituante, notamment dans les commissions ou sous-commissions, ou dans des groupes d’experts».

Les élections visant à choisir les membres de l’assemblée qui révisera la Constitution valaisanne sont prévues cet automne. L’assemblée devra notamment s’atteler à la délicate question des rapports Eglises-Etats et du financement des Eglises. (cath.ch/rts/mp)

Sion le 12 janvier 2017. Mgr Jean-Marie lovey, Conférence de Presse du nouvel an à l'évêché.
23 mai 2018 | 11:35
par Maurice Page
Partagez!