En Suisse, il est interdit d'égorger des animaux sans les avoir étourdis auparavant (Photo d'illustration: Lennart Tange/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY 2.0</a>)
Suisse
En Suisse, il est interdit d'égorger des animaux sans les avoir étourdis auparavant (Photo d'illustration: Lennart Tange/Flickr/CC BY 2.0)

Valais: moutons égorgés selon le rituel musulman

28.01.2017 par Raphaël Zbinden

Un éleveur a été condamné par la justice valaisanne pour avoir vendu ses bêtes dans le cadre d’un rituel d’abattage musulman, rapporte le 27 janvier 2017 le quotidien Le Nouvelliste.

L’agriculteur avait vendu onze moutons à une douzaine de personnes et autorisé celles-ci à égorger les bêtes dans sa ferme alors que les moutons étaient conscients, selon un rituel musulman. La législation suisse interdit de tuer des animaux à la ferme pour la vente et surtout, sans les avoir étourdis préalablement.

Une loi antisémite?

L’agriculteur du Chablais valaisan a été reconnu coupable de contravention à la loi fédérale sur la protection des animaux, mais aussi à la loi sur les denrées alimentaires, car les conditions d’hygiène étaient déplorables, selon la justice. Récidiviste, il avait déjà été condamné pour des faits similaires en 2014. Les acheteurs des moutons ont également été amendés.

La loi suisse interdisant l’abattage rituel des animaux date de 1892. Elle avait été adoptée suite à une initiative populaire lancée par la Société protectrice des animaux et visait surtout à l’époque les rituels judaïques. La législation est toujours aujourd’hui accusée par certains milieux d’avoir des motifs antisémites. (cath.ch/nouv/arch/rz)


Le CSIS est lié à l'Université de Fribourg (Photo:Pierre Pistoletti)

Fribourg: un député UDC associe le Centre islam et société au terrorisme

Des djihadistes de Boko Haram (Photo:Global Panorama/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Afrique: un islam diversifié contre la radicalisation islamique

Actualités ›