Suisse

Valais: nouvelle convention entre l'Ecole et les Eglises

Les autorités du Valais et les Eglises reconnues dans le canton ont signé, le 26 janvier 2021, une nouvelle convention fixant les termes de leur collaboration. Le principal changement concerne le caractère désormais obligatoire des cours d’éthique et de cultures religieuses (ECR).

La nouvelle convention explique clairement la place de la religion chrétienne à l’école et prend en compte la diversité culturelle et religieuse dans le système éducatif du canton, indiquent les autorités valaisannes dans un communiqué du 26 janvier 2021. La convention entrera en vigueur à la prochaine rentrée scolaire, soit le 16 août 2021.

Ce document remplace celui du 14 décembre 2015 qui nécessitait, selon le Département de l’économie et de la formation du Valais, une révision «afin de mieux correspondre à l’évolution de la société et aux pratiques des établissements scolaires».

Cours de cultures religieuses obligatoires

Concrètement, le principal changement concerne l’obligation pour tous les élèves de suivre des cours d’éthique et cultures religieuses (ECR), donnés dès la 1H. Jusqu’ici, les parents pouvaient faire valoir une dispense pour ces cours à caractère non confessionnel. Les établissements scolaires ont par ailleurs toujours la possibilité d’organiser des activités catéchétiques non obligatoires proposées par les deux Eglises reconnues, soit l’Eglise catholique romaine et l’Eglise réformée évangélique du Valais.

Dans le sillage de la nouvelle convention entre l’Etat et les Eglises, le canton du Valais a émis des Directives sur la diversité religieuse dans les écoles, qui complètent et matérialisent le texte. Ces directives sont censées ancrer le côté chrétien de la culture valaisanne, tout en faisant une place aux enfants issus d’autres cultures. RZ/Nouvelliste

La nouvelle convention intègre également la mise sur pied d’une commission «Eglise-Ecole», chargée de traiter toutes les questions relatives au fait religieux et de préparer les directives pour la prise en compte de la diversité culturelle et religieuse en milieu scolaire. La volonté commune est d’assurer le bon fonctionnement de l’Ecole en visant une pleine intégration de chaque élève dans la vie scolaire, tout en respectant sa liberté de croyance, assure le canton du Valais.

A noter que les rapports entre les Eglises et l’Etat sont un point névralgique des discussions sur le renouvellement en cours de la Constitution valaisanne. (cath.ch/com/rz)

L’Eglise prise au sérieux

«Si la nouvelle convention ne débouche pas sur de grandes modifications dans les faits, elle amène une clarification bienvenue dans les rapports entre le système éducatif et les Eglises, notamment en distinguant plus clairement les activités confessionnelles et les cours ECR», assure à cath.ch Pierre-Yves Maillard, vicaire général du diocèse de Sion. «Nous avons pu constater l’adhésion des autorités sur le fait que les signes chrétiens avaient leur place dans les écoles valaisannes, poursuit-il. Nous sommes heureux de cette approche pragmatique qui révèle que la prise en compte du christianisme à l’école n’est pas un obstacle, mais plutôt un avantage pour la paix confessionnelle au bénéfice de tous». Le prêtre salue, de manière générale, l’esprit de conciliation qui a régné sur les discussions, dans une approche «non clivante». «Nous avons fait l’expérience d’une Eglise considérée comme un partenaire de dialogue à part entière». Une atmosphère qui a illustré «ce que l’Eglise souhaite pour les discussions de fond sur les relations Eglise-Etat dans le cadre de la Constituante». RZ

Le canton du Valais entend mieux intégrer le fait religieux dans les écoles | photo d'illustration © CDC sur Unsplash
28 janvier 2021 | 13:09
par Raphaël Zbinden
Partagez!