Soeur Claire a fait beaucoup pour les femmes et les enfants du Valais (Photo:dr)
Suisse
Soeur Claire a fait beaucoup pour les femmes et les enfants du Valais (Photo:dr)

Valais: Soeur Claire inspire une fondation pour les mères en détresse

30.10.2015 par Raphaël Zbinden

Sion, 30.10.2015 (cath.ch-apic) La fondation “Francesca Ferrante di Ruffano”, présentée à la presse le 29 octobre 2015, aidera les infrastructures de soutien aux femmes et aux enfants, en souvenir de Sœur Claire. La religieuse franciscaine a créé en 1930 une institution destinée aux mères en détresse du Valais.

Il y a 85 ans, Sœur Claire créait à Sierre “La Providence”, une institution composée d’une maternité, d’une pouponnière et d’une école de nurses, qui deviendra plus tard la clinique Ste-Claire. Son œuvre va perdurer à travers la fondation “Francesca Ferrante di Ruffano”, d’après le nom civil de la religieuse, dotée de quelques centaines de milliers de francs, rapporte le quotidien valaisan “Le Nouvelliste”. La fondation débloquera des fonds pour des infrastructures de soutien aux femmes et aux enfants, en contribuant par exemple à des créations de logements pour des placements d’urgence en cas de violence. L’organisme soutiendra en outre des études sur la maltraitance. Les sommes mises à disposition proviennent des 65 d’activités de sœurs franciscaines à Sierre et de placements. La fondation veut également favoriser les organismes de conseil aux mères en détresse.

Sur le terrain, les besoins sont de plus en plus importants devant l’augmentation des familles monoparentales, liée à des risques de précarité et de maltraitance des enfants, note Hermann Murmann, juge cantonal et membre du conseil de fondation.

Au secours des mères célibataires

Issue d’une famille napolitaine noble mais ruinée, Sœur Claire est née à Cannes, dans le sud de la France, en 1897. Forcée de séjourner à Montana pour soigner une tuberculose naissante, elle découvre, en 1930, le drame des filles-mères rejetées par leur famille. La même année, le Conseil municipal de Sierre accorde à Sœur Claire son appui moral pour la création d’une œuvre de charité destinée à l’accueil de jeunes enfants abandonnés, de mères célibataires. A côté de son œuvre valaisanne, Sr Claire poursuit son apostolat en Belgique et en France durant la Seconde Guerre mondiale. Elle décède en 1989.

“Sœur Claire a participé à l’amélioration de la condition féminine dans le canton en secourant les mères, en accueillant leurs enfants et en offrant une formation professionnelle aux jeunes filles”, assure Marie-France Vouilloz Burnier, historienne et auteure du livre “Sœur Claire, femme d’exception”.

Le site de la fondation: http://www.mammina.ch/

(apic/nouv/arch/rz)


Depuis 2015, le home St-Sylve de Vex propose un accompagnement psychogériatrique ouvert | © Pierre Pistoletti

Home St-Sylve: le choix de l'inclusion

Sion, capitale du Valais, où siègent le Parlement et le diocèse. | © Flickr/ Viktar Palstsiuk /CC BY-SA 2.0.

Valais: Dieu a-t-il sa place dans la Constitution?

Actualités ›