Le Vatican appelle au respect et à la protection des droits des marins

«Nous sommes aux côtés des marins pour répéter que leurs droits humains et professionnels doivent être respectés et protégés». C’est ce qu’écrivent les responsables du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement dans un message en vue du «dimanche de la mer», qui sera célébré le 10 juillet 2016.

Fort de l’encouragement du pape François qui souhaite que les aumôniers et les bénévoles de l’Apostolat de la mer soient «la voix des travailleurs qui vivent loin de leurs proches et qui affrontent des situations dangereuses et difficiles», le dicastère romain lance ainsi un énième appel pour le respect des droits des marins. Il appelle aussi «les gouvernements et les autorités maritimes compétentes» à renforcer l’application de la Convention sur le travail maritime de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Celle-ci demande d’»assurer aux gens de mer qui travaillent à bord d’un navire l’accès à des installations et services à terre afin d’assurer leur santé et leur bien-être».

L’industrie maritime: essentielle pour notre vie quotidienne

A l’occasion de la célébration annuelle du «dimanche de la mer», Rome entend aussi «rappeler à toutes les communautés chrétiennes et à chaque individu combien la profession du marin et l’industrie maritime sont importantes et essentielles pour notre vie quotidienne». «Assis confortablement sur notre canapé dans le salon, écrivent ainsi le cardinal Antonio Maria Vegliò et Mgr Joseph Kalathiparambil, il est difficile pour nous de comprendre à quel point notre vie quotidienne dépend de l’industrie maritime et de la mer».

Sensibiliser les chrétiens au sort des marins

Pourtant, poursuivent-ils, «si nous regardons autour de nous dans les lieux où nous vivons et travaillons, nous réalisons que la plupart des meubles et du matériel informatique que nous utilisons ont été transportés par navire, que nos vêtements ont été expédiés dans des containers de l’autre bout du monde et que les fruits que nous mangeons ont été livrés par des navires réfrigérés provenant d’un autre pays tandis que des pétroliers transportent le pétrole et l’essence pour nos voitures». Depuis 1975, le «dimanche de la mer» est l’occasion de prier pour les marins et de sensibiliser la communauté chrétienne à leur sort. (cath.ch-apic/imedia/ami/gr)

Depuis 1975, le «dimanche de la mer» est l’occasion de prier pour les marins et de sensibiliser la communauté chrétienne à leur sort.
4 juillet 2016 | 13:12
par Grégory Roth
Partagez!