Daniel Kühnis et les membres de son association ont construit de nombreuses crèches | © Ueli Abt
Suisse

La Garde suisse aura une crèche de Suisse orientale à Noël

Une crèche destinée à la chapelle de la Garde suisse à Rome est en cours de construction à Saint-Gall, dans la vallée du Rhin. Pour la toute jeune association de constructeurs de crèches, il s’agit d’une «sorte de chef-d’œuvre».

Ueli Abt/kath.ch/Traduction adaptation Bernard Hallet

Sciage, peinture, soudure, martelage: une nouvelle étable pour la Sainte Famille est actuellement en cours de construction dans l’atelier de crèches de Montlingen, dans la vallée du Rhin saint-galloise. En août, les préparatifs de Noël battent déjà leur plein.

Les six membres de l’association ont déjà construit de nombreuses crèches – ou ont aidé d’autres personnes à le faire. Dans le sous-sol de l’annexe de l’ancien presbytère, les œuvres créées jusqu’à présent se dressent le long du mur: riches en détails et en formes, avec des figurines élaborées et un éclairage LED.

Plus grand que tout autre auparavant

Mais la grange qui est créée cette fois-ci dépasse les dimensions précédentes. Ce n’est pas une coïncidence. En effet, à l’avenir, la crèche doit stimuler l’attente de Noël chez les gardes suisses pendant la période de l’Avent, puis embellir la période des fêtes de fin d’année.

Une crèche installée dans une église est quelque chose de spécial, indique Daniel Kühnis de l’association. Et d’autant plus lorsqu’il s’agit de la chapelle de la Garde suisse au Vatican. «Pour nous, c’est une sorte de chef-d’œuvre».

Les personnages de la crèche peuvent mesurer jusqu’à 45 cm de hauteur | © Ueli Abt

Les grandes dimensions de la crèche sont également dues à la taille des personnages de la nativité. Le plus grand d’entre eux mesure 45 centimètres de haut. Les précieux personnages, qui ont plus de 100 ans, ont été découverts plus ou moins par hasard sur le sol d’une église.

L’association a déjà passé plus de 500 heures à travailler à la construction de la crèche. Et il y a encore beaucoup à faire: un environnement naturel est en train d’être créé autour de l’écurie, y compris une passerelle. Des pierres de différentes tailles, des aiguilles de pin broyées et de nombreux autres matériaux sont utilisés pour imiter la nature.

Des nids d’hirondelles, spécialement taillés dans le bois, dissimuleront des bornes de câbles électriques sur le mur du fond – car bien entendu, cette œuvre de l’association sera également éclairée. En outre, un peintre tyrolien brossera un paysage de montagne avec le Säntis et l’Altmann en toile de fond. Il ne reste pas tout à fait deux mois. Début octobre, un groupe emmènera en bus la crèche démontée à Rome.

Un look de Suisse orientale avec une façade à colombages

«Il est important pour nous qu’elle devienne une crèche de Suisse orientale», explique Daniel Kühnis. Après tout, certains des gardes sont originaires de la région. C’est pourquoi les constructeurs ont opté pour une façade à colombages. Sur le mur du fond, il sera possible de fixer de manière interchangeable diverses vues de paysages de la région afin de renforcer l’aspect familial de la crèche.

La crèche comprend des figurines riches en détails et en formes | © Ueli Abt

A l’origine de l’association, l’idée était de construire des crèches avec des enfants. Les cours, qui durent douze après-midis, visent à développer les aptitudes manuelles des enfants. Mais ils veulent aussi cultiver l’héritage culturel chrétien, explique Daniel Kühnis. Aujourd’hui, l’enseignant du primaire travaille principalement en tant qu’enseignant spécialisé. Il a fondé l’association il y a moins de trois ans.

Daniel Kühnis considère que la Nativité de la Garde suisse est «très réussie». Il est satisfait du travail élaboré conjointement et de sa mise en œuvre dans l’équipe. (cath.ch/kath.ch/ua/bh)

Daniel Kühnis et les membres de son association ont construit de nombreuses crèches | © Ueli Abt
12 août 2021 | 16:24
par Rédaction
Partagez!