Vatican: l'art et «la beauté des relations humaines» en exergue         

Les Musées du Vatican se sont associés à l’Académie pontificale pour la vie pour mettre en avant douze de leurs œuvres dans le cadre d’une exposition intitulée ›Art et beauté des relations humaines’, a informé un communiqué de l’Académie le 7 novembre 2017. Pour chacune de ces œuvres, un membre de l’Académie a rédigé un texte d’accompagnement.

Les douze œuvres choisies, huit tableaux et quatre sculptures, ont comme particularité commune d’exposer une relation: saint Mathieu et un ange, une femme et son enfant, ou encore Jean Paul II et le cardinal Stefan Wyszynski. Sont donc représentées des scènes tant religieuses que profanes et de toutes les époques, l’œuvre la plus ancienne datant du IIe siècle avant JC et la plus récente de 1984.

Le mythe de la technologie

Pour chacune des œuvres, un membre de l’académie – plus Antonio Paolucci, ancien directeur des Musées du Vatican – a écrit une notice d’accompagnement. L’humanité, écrit par exemple le docteur Stephen Sahm en commentant La Dernière communion de saint Jérôme du Dominiquin, se manifeste «dans notre façon de servir les autres». Parmi les autres auteurs, se trouve notamment Birthe Lejeune, épouse du premier président de l’Académie pontificale pour la vie, le professeur Jérôme Lejeune.

Le mythe de la technologie comme solution à tous les problèmes, a expliqué Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie, crée des individus qui semblent sans contraintes mais sont en réalité «désespérément seuls». La vie n’est pas abstraite mais se réalise dans la concrétude des générations et dans la gratuité des relations interpersonnelles.

Cette exposition se tient dans les Musées du Vatican jusqu’au 5 janvier 2018. Les commentaires des membres de l’Académie sont disponibles en italien et en anglais. (cath.ch/imedia/xln/rz)

7 novembre 2017 | 17:52
par Raphaël Zbinden
Partagez!