Le pape François a reçu le prince Albert II et son épouse Charlène, souverains de Monaco (Photo: I.MEDIA)
Vatican
Le pape François a reçu le prince Albert II et son épouse Charlène, souverains de Monaco (Photo: I.MEDIA)

Vatican/Monaco: Ecologie et éducation au cœur de la visite du couple princier

18.01.2016 par I.MEDIA

Le pape François a reçu le prince Albert II et son épouse Charlène, souverains de Monaco, le 18 janvier 2016 au Vatican. Il s’agissait de leur première rencontre en privé. L’occasion d’échanger notamment sur les questions de l’écologie et de l’éducation, chères au chef d’Etat monégasque et à son épouse.

A leur arrivée, la princesse Charlène, vêtue de blanc, privilège des souveraines catholiques, gantée et coiffée d’une mantille immaculée, s’est profondément inclinée devant le pape qui les a accueillis devant la porte de son bureau, a constaté I.MEDIA. Souriant, le pontife s’est effacé pour les laisser passer devant lui jusqu’au bureau où les échanges ont eu lieu.

La paix, la sécurité et l’accueil des migrants

Le couple princier, qui s’est entretenu avec le pape François une vingtaine de minutes à l’aide d’un traducteur anglophone, a également rencontré le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, et Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats. Au cours des entretiens, a rapporté un communiqué du Saint-Siège après la visite, “la contribution historique de l’Eglise catholique à la vie de la principauté“, dont la religion d’Etat est le catholicisme, a été soulignée.

La visite a été l’occasion d’échanger sur les questions “de la protection de l’environnement, d’aide humanitaire et du développement intégral des peuples“, le prince Albert II étant à la tête d’une fondation qui soutient des projets dans les domaines du changement climatique, de la biodiversité et de l’eau. Enfin, des thématiques internationales ont été abordées, parmi lesquelles “la paix et la sécurité, l’accueil des migrants et la situation générale dans la région de la Méditerranée et du Moyen-Orient“.

Poupée et dragon

A l’issue de la rencontre, le pape François a offert un exemplaire de son Exhortation apostolique Evangelii gaudium et un médaillon représentant saint Martin de Tours, en évoquant avec la princesse l’importance de l’éducation et de l’attention envers les pauvres. L’ancienne nageuse sud-africaine est à la tête d’une fondation consacrée à l’éducation et à la construction de l’enfant par le sport.

Le prince, qui s’exprimait en italien, a quant à lui offert au pape deux paniers de fruits et fromages monégasques, en espérant que le fromage “sera bon“, ainsi qu’un exemplaire d’une édition spéciale monégasque de l’Encyclique Laudato Si’. Pendant ce temps-là, discrètement, les exemplaires de la même encyclique que le pape s’apprêtait à offrir aux souverains étaient retirés des présents.

Le couple princier, qui avait rencontré Benoît XVI il y a trois ans, en janvier 2013, venait notamment remercier le pontife pour sa bénédiction accordée à leurs deux jumeaux à l’occasion de leur baptême. Mais le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella, âgés d’un an, n’accompagnaient pas leurs parents. Une absence regrettée par les gentilshommes du Vatican qui avaient préparé deux jouets, une poupée et un dragon, à leur intention. Avant de quitter Albert II et Charlène, le pape a assuré qu’il prierait pour leurs enfants. (cath.ch-apic/imedia/ak/pp)


La station spatiale internationale ISS (photo nasa/gov)

Le pape parle de racines et d'espérance avec les spationautes de l'ISS

Le pape François célèbrera la messe de Noël en la basilique St Pierre le 24 décembre à 21h30. (Photo: Flickr/Nick Thompson/CC BY-NC 2.0)

Calendrier des célébrations pontificales jusqu’à janvier 2018

Actualités ›