Suisse

Vaud: Pétition contre l'interdiction de la mendicité

Après l’échec de leur référendum, les opposants à l’interdiction de la mendicité dans le canton de Vaud ont déposé, le 17 janvier 2017, une pétition au Grand Conseil avec les signatures récoltées.

Le dépôt d’un référendum nécessitait d’avoir au moins 12’000 signatures au 12 janvier, or le comité référendaire n’en a récolté que 8’600. Il a néanmoins utilisé ces paraphes sous forme de pétition demandant aux autorités de modifier la nouvelle loi sur la mendicité, indique-t-il dans un communiqué. En septembre dernier, le parlement vaudois a approuvé l’interdiction de la mendicité sur tout le territoire cantonal.

Critiques de l’Eglise

Le comité référendaire, piloté par la formation solidaritéS, réunit des associations actives dans l’aide aux plus démunis, dont Sant’Egidio, la communauté Emmaüs et la Fondation Mère Sofia. Malgré l’échec du référendum, les militants saluent le fait qu’un débat public ait été suscité. Ils se réjouissent également d’avoir influencé le Conseil d’Etat, qui a déjà proposé des adaptations de la loi. Des propositions jugées «insuffisantes» par le comité, car «discriminatoires». En parallèle, un recours est toujours pendant devant la Cour constitutionnelle. L’entrée en vigueur de la loi est suspendue à la décision de la justice.

L’Eglise catholique dans le canton de Vaud, même si elle ne s’est pas jointe au comité référendaire, a exprimé des critiques face à l’interdiction de la mendicité. Dans un document destiné à inciter au questionnement et rappelant la perspective de la Bible face aux plus démunis, elle met notamment en avant le risque d’occulter la précarité liée à ce type d’activité. (cath.ch/cour/rz)

Interdire la mendicité fait courir le risque d'oublier la précarité
18 janvier 2017 | 08:52
par Raphaël Zbinden
mendicité (7) , Sant’Egidio (17) , Vaud (82)
Partagez!