International

Vladimir Poutine absent pour l'inauguration du Centre orthodoxe russe de Paris

Malgré l’absence de Vladimir Poutine, l’ouverture, à Paris, du «Centre spirituel et culturel orthodoxe russe», construit sur le quai Branly, aura lieu comme prévu le 19 octobre 2016, a indiqué le porte-parole de la présidence russe. Mais elle se fera sans cérémonie d’inauguration officielle.

Vladimir Poutine a décidé d’annuler sa visite à Paris prévue le 19 octobre 2016, a annoncé le Kremlin. Le président russe est «disposé à visiter Paris lorsque le président Hollande se sentira à l’aise» pour le voir, a déclaré la présidence russe.

La tension actuelle entre la Russie et la France est liée à la situation en Syrie et à l’engagement des Russes au côté du président al-Assad. A Strasbourg devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, François Hollande a répondu qu’il était prêt à tout moment à rencontrer son homologue russe, mais à condition que cela puisse «faire avancer la paix». «Avec la Russie, le dialogue est nécessaire mais il doit être ferme et franc», a ajouté le président français, soulignant que Paris et Moscou ont un désaccord majeur sur la Syrie.

La cathédrale de la Sainte Trinité

Ce désaccord n’empêchera cependant pas l’ouverture du centre spirituel et culturel russe du quai Branly, dont la cathédrale de la Sainte Trinité, couverte de cinq coupoles dorées, deviendra certainement la perle principale. L’ouverture et le lancement des activités du centre se feront sans cérémonie d’inauguration officielle qui sera reportée à une date ultérieure, a indiqué la Russie.

En vertu d’un accord conclu entre Moscou et Paris, en mars 2010, la Russie a acheté au gouvernement français des terrains du quai Branly pour y édifier un vaste centre culturel et religieux. Le projet comprend une église, un bâtiment administratif, une école russo-française pour 150 étudiants, des salles polyvalentes, des salles de cours, une cafétéria et une bibliothèque autour d’un grand jardin.

Après diverses polémiques portant notamment sur l’aspect architectural et le respect de la laïcité française, le chantier a été ouvert au début 2014. La Fédération de Russie y a investi pas moins de 170 millions d’euros. (cath.ch-apic/ag/mp)

Le premier dôme du centre spirituel et culturel orthodoxe russe a été posé le 19 mars 2016. (Wilmotte et associés)
12 octobre 2016 | 16:07
par Maurice Page
Partagez!