Vocations: les improvisations du pape François

Recevant le Congrès national de la pastorale des vocations italienne, le 5 janvier 2017 au Vatican, le pape François a totalement improvisé son intervention sur le thème du congrès: ›Lève-toi !’, et recommandé en premier lieu la prière pour les vocations.

Au début de la rencontre qui se tenait à huis clos, le Souverain pontife a remis son texte écrit, dont I.MEDIA avait rapporté la teneur le 5 janvier, au secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne (CEI), Mgr Nunzio Galantino.

Le bureau de presse du Saint-Siège a par la suite transmis la retranscription du discours improvisé du pape, au cours duquel ce dernier s’est interrogé sur l’utilité de tels congrès: «Quelqu’un m’a dit, a-t-il raconté, quand il a su que je venais vous parler des vocations: ›Dis-leur qu’ils prient pour les vocations, plutôt que de faire tant de congrès!».

Au cours de sa libre improvisation, le pape a ainsi insisté sur trois points en matière de pastorale des vocations: la prière, le fait d’ouvrir la porte de l’Eglise aux vocations,  et le fait de cheminer avec les jeunes.

La première chose est la prière

A partir de la parole adressée par l’ange à Pierre en prison: «Lève-toi !», le pontife s’est interrogé: «combien de jeunes aujourd’hui sentent en leur cœur ce ›Lève-toi !’ et combien – prêtres, consacrés, sœurs – ferment les portes». Le pape François a ainsi recommandé aux évêques d’accompagner la prière de la communauté, car la «première chose à faire de prier» pour les vocations, comme Jésus l’a demandé. «La première mission des évêques est la prière !», a-t-il insisté.

Ouvrir les portes de l’Eglise, pour le pontife, s’entend aussi de manière concrète: pour lui, il n’est pas possible de trouver écrit sur les portes des paroisses: «le pasteur reçoit le lundi, le jeudi, le vendredi de 15h à 16h, ou encore: ›Les confessions sont de telle heure à telle heure’».

Enfin, comme il l’avait écrit dans son discours non-prononcé, le pape a insisté en troisième lieu sur la nécessité de témoigner et de perdre du temps avec les jeunes. Il s’agit selon lui de pratiquer un apostolat du cheminement, pour accompagner les jeunes, et leur faire sentir l’Eglise, pour les mener aux sacrements, la confession et la communion eucharistique. (cath.ch/imedia/bh)

Le pape François a institué une commission visant à réviser le document à l’origine des récentes traductions des textes liturgiques depuis le latin (Capture-écran - CTV)
6 janvier 2017 | 09:13
par Bernard Hallet
pape (542), vocations (23)
Partagez!