Vatican

Vu de Rome: «La dernière grande bataille» de Benoît XVI

Au lendemain de l’annonce de la publication du livre Des profondeurs de nos cœurs à paraître le 15 janvier 2020, de nombreux journalistes et observateurs romains réagissent. Certains d’entre eux voient en cet ouvrage visant à défendre le célibat des prêtres cosigné par le pape émérite Benoît XVI son «retour» aux affaires de l’Eglise.

L’article intitulé ‘Le cri d’alarme de Benoît XVI’ sur le site du Figaro a fait l’effet d’une bombe le 12 janvier au soir. En publiant des extraits choisis de l’ouvrage ‘Des profondeurs de nos cœurs’, cosigné par le pape émérite et le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, le quotidien français a amorcé de vives discussions qui ont enflammé les réseaux sociaux dans un premier temps, la presse ensuite. 

Ce livre réaffirmant la valeur du célibat sacerdotal semble pour beaucoup interférer dans la politique du pape François. Car si les réactions paraissent aussi vives, c’est aussi en raison de la contribution du pape émérite Benoît XVI qui avait assuré vouloir garder un «silence scrupuleux» sur les décisions prises par le pape argentin, se rappelle la Vida nueva digitale, un site espagnol d’informations religieuses.

Pourtant, «Benoît XVI est de retour», lance sans équivoque le quotidien italien Il Giornale. Un autre quotidien italien, Le Messaggero, y voit pour sa part «l’ultime grande bataille du grand théologien» pour empêcher l’Eglise catholique d’emprunter la voie vers l’ordination d’hommes mariés. Le seul fait donc que le prédécesseur du pape François ait décidé de cosigner ce livre donnera lieu à l’évidence à un «débat», estime le quotidien italien La Stampa

Un «exercice de pression publique»?

La parution prochaine de cet ouvrage aux éditions Fayard créera une situation «sans précédent» dans l’histoire de l’Eglise, va même jusqu’à considérer Il corriere della sera. Le site vaticaniste américain Crux y voit ainsi une «tentative publique» d’influencer l’actuel chef de l’Eglise catholique qui doit se prononcer dans les prochaines semaines sur le «problème politique épineux» de l’ordination des hommes mariés, en publiant son encyclique post-synodale. 

Même son de cloche à la Vida nueva digitale: Benoît XVI et le cardinal Sarah exécutent par l’intermédiaire de leur publication commune «un exercice de pression publique». Idem pour La Stampa qui perçoit là une volonté «d’orienter les discussions» en vue de la publication de l’exhortation post-synodale du pape François initialement prévue pour les jours ou les semaines à venir. Ce document pourrait notamment répondre à la demande de bon nombre de Pères synodaux – 128 contre 41 – d’ordonner des hommes mariés dans certaines régions du monde en pénurie de prêtres.

Même s’il a exprimé à plusieurs reprises des divergences avec le pape François, le cardinal Sarah a plusieurs fois réfuté être l’un de ses «ennemis», reconnaît la Nueva vida digitale. Le quotidien de la Conférence des évêques d’Italie, Avvenire va plus loin en refusant de voir dans cet ouvrage un appel à la scission ou à la division, ou encore une fronde anti-Bergoglio. Cette publication prête cependant le flanc à des interprétations et à une «exploitation malveillante», déplore le journal.

A «la racine» du célibat sacerdotal

Toujours pour Avvenire, le pape émérite Benoît XVI et le cardinal Sarah veulent en réalité étudier en profondeur «la racine» du célibat sacerdotal. Cette question est «très actuelle» selon le quotidien de la Conférence épiscopale italienne, notamment au regard de la pénurie de prêtres. Si, comme le souligne le site américain Catholic news service, il est «inhabituel» pour le pape à la retraite d’intervenir publiquement, les deux hommes ont avant tout opté pour libérer leur parole: «Silere non possum ! Je ne peux pas me taire!», plaident-ils à la suite de saint Augustin.

Au milieu de cette marée de réactions, Vatican News semble proposer une troisième voie, y voyant une «contribution sur le célibat sacerdotal en filiale obéissance au pape». Le pape émérite et le cardinal Sarah, souligne le site du Vatican, se présentent comme deux évêques à la recherche de la vérité dans un «esprit d’amour pour l’unité de l’Eglise». (cath.ch/imedia/pad/bh)

Le discours de Benoît XVI à Ratisbonne avait causé un grand émoi dans le monde musulman | © Catholic Church of England/Flickr/CC BY-NC-SA 2.0
14 janvier 2020 | 08:41
par I.MEDIA
Partagez!