La ville de Zurich a annoncé, le 24 août 2016, le terme imminent de ses travaux d'excavation du Kunsthaus, Le projet d'extension aura bel et bien lieu, (Photo: Wikimedia Commons/Roland Zh/CC BY-SA 3.0)
Suisse
La ville de Zurich a annoncé, le 24 août 2016, le terme imminent de ses travaux d'excavation du Kunsthaus, Le projet d'extension aura bel et bien lieu, (Photo: Wikimedia Commons/Roland Zh/CC BY-SA 3.0)

Zurich: Pas de tombes juives sous le projet d'extension du Kunsthaus

25.08.2016 par Grégory Roth

Le projet d’extension du Kunsthaus de Zurich aura bel et bien lieu. Des travaux d’excavation menés par la ville sur la zone concernée touchent à leur fin: ils n’ont signalé aucune présence d’ossements d’un éventuel cimetière juif.

La ville de Zurich a annoncé, le 24 août 2016, le terme imminent de ses travaux d’excavation du Kunsthaus, le musée des beaux-arts de la ville. Un plan retrouvé, indiquant la présence d’un cimetière juif datant de 1380 sur le terrain d’extension du musée, est à l’origine de ces fouilles. Quelques antiques céramiques ont été extraites, mais aucun reste humain.

Le résultat des recherches n’a rien de nouveau pour Jonathan Kreutner, secrétaire général de la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI): “Nous ne sommes pas surpris. Nous savions depuis longtemps qu’aucun ossements n’allait être trouvé”.

Les éventuels restes auraient été exhumés

L’annonce d’éventuels vestiges médiévaux de tombes juives a été transmise par la ville en 2007. Représentants de la communauté israélite locale et autorités communales s’étaient réunis pour étudier la problématique. Un terrain d’entente avait été trouvé: les éventuels restes seraient exhumés respectueusement.

“L’excitation des ultra-orthodoxes n’était pas nécessaire”

Une décision jugée inacceptable pour “Asra Kadisha”, un groupement de juifs ultra-orthodoxes américains. Pour cette organisation basée à Brooklyn (New York) et spécialisée dans la préservation des cimetières juifs dans le monde, aucun fond sacré dans lequel des ossements juifs se trouvent ne peut être touché.

Invoquant le dérangement de la paix des morts, des rabbins d’organisation s’étaient opposés à la poursuite du chantier zurichois, en manifestant en janvier dernier à New York, devant le Consulat général suisse, sans obtenir gain de cause. “L’excitation des ultra-orthodoxes d’Amérique n’était pas nécessaire”, conclut Jonathan Kreutner, insinuant que les réflexions menées avec la ville, concernant le Kunsthaus, étaient réglées depuis plusieurs années. (cath.ch-apic/ats/lt/gr)


A la synagogue de La Chaux-de-Fonds, baignée de lumière | © Bernard Litzler

Une brochure pour mieux accueillir les touristes juifs

Les personnes handicapées ont des compétences et surtout des choses à dire et à montrer | © Sophie Delhalle

Quand l’art efface le handicap

Actualités ›