Ecoliers au Congo (photo Guy Luisier)
Blog
Ecoliers au Congo (photo Guy Luisier)

Trop de Macbeth aujourd’hui


Dans l’avion qui me ramène au Congo pour un vol de huit heures, j’ai la possibilité de visionner quelques films. Je choisis « Macbeth » une adaptation de 2015 de la célèbre pièce de Shakespaere. Une tragédie terrible sur les effets destructeurs du mal et de la culpabilité. Le noble écossais Macbeth et son épouse tuent par ambition leur roi pour régner à sa place. Mais dès ce meurtre l’engrenage du mal est lancé, la folie s’épanouit jusqu’à l’absurde et jusqu’à la mort des deux protagonistes… La tragédie de Shakespeare est un chef-d’œuvre incontesté. On s’accorde à définir un chef d’œuvre comme une œuvre à portée universelle, qui « parle » quelles que soient la géographie et l’époque. Macbeth parle donc de la situation au Congo, où j’atterris après le film !

Les engrenages terribles de l’ambition, du pouvoir, de la corruption, des violences mortifères sont omniprésents ici à tous les niveaux. Il y a des Macbeth et des Lady Macbeth au sommet de l’Etat comme derrière les cases des hameaux de brousse. Mais alors… comment préserver sa propre part d’innocence lorsque tout est faussé et tellement embué de mal et de désespoir ?

Peut-être en étant lucide sur soi-même. Parce que Macbeth est aussi en moi, je le dorlotte facilement au milieu de mes pensées cancérigènes, au cœur de mes idées délétères. Si je sais débusquer les meurtriers qui sont en moi, je préserve mieux mes parts d’innocence, et aussi celles de tous les autres.

Guy Luisier

Je suis prêtre catholique de l’Abbaye de Saint-Maurice en Suisse. J’ai la chance de vivre un engagement humain et chrétien sur trois continents. Quelques mois par année, je travaille dans les paroisses qui entourent mon abbaye. Le reste du temps je vis dans la savane de la RD Congo. D’autre part, sur le continent numérique (FB et blogs) et de la communication (livres, articles), je suis intéressé à promouvoir une présence humaniste et chrétienne, ouverte et décontractée.

Voir aussi: Regard oblique

Auteur
Dernières publications
Le roman Guerre et paix relate l'incendie de Moscou, prise par Napoléon (artiste inconnu)
Le peuple congolais a souvent été "mené en bateau" | © Guy Luisier