Jean-Michel Poffet

Evangile de dimanche: Ça ne passe pas…

Est-ce la porte qui est trop étroite ou est-ce la faute de l’embonpoint du croyant? Une chose est sûre: ça passe difficilement, comme l’évangile de ce dimanche d’ailleurs…

Le Seigneur ne veut-il sauver qu’une élite? Sous-entendu: quelques croyants? Dieu ne veut-il pas sauver tous les hommes? L’anonyme juif qui interroge Jésus manifeste d’ailleurs quelque inquiétude, il aimerait être rassuré. «N’y aura-t-il que peu de gens qui soient sauvés?» Il espère évidemment en être, puisqu’il fait partie d’Israël, du petit reste assuré du salut.

Il n’imagine pas qu’il pourrait faire partie de la foule de ceux qui se trouveront tout penauds, devant une porte fermée, avec ce terrible verdict du Maître: «Je ne sais pas d’où vous êtes», autrement dit: «le moteur profond de votre conduite, de votre règle de vie, je ne le connais pas. Nous sommes comme étrangers l’un à l’autre».

Ils auront beau protester: «Nous avons mangé et bu en ta présence et tu as enseigné sur nos places…» En d’autres termes: «nous avons pourtant participé à quelques cérémonies et nous connaissons quelques bribes de ton enseignement». En effet, l’enseignement de Jésus «sur les places» ne veut pas encore dire qu’ils l’ont reçu en plein cœur pour en vivre! L’appartenance passive et vague à un peuple ou à l’Eglise n’équivaut pas à un laisser passer. Il n’y a pas de privilège acquis en ce domaine, ni pour un juif, ni pour un chrétien, encore moins pour celui qui n’est croyant que superficiellement.

«L’appartenance passive et vague à un peuple ou à l’Eglise n’équivaut pas à un laisser passer.»

«Efforcez-vous d’entrer» interpelle Jésus: luttez pour cela, oui c’est un véritable combat, non pour acheter le salut mais pour l’accueillir! Il y faut du zèle, de la passion pour en faire le cœur de notre existence. Pensons au sportif de haut niveau qui ne néglige rien dans sa préparation pour être au rendez-vous d’une compétition majeure. A combien plus forte raison, le croyant est-il invité à prendre au sérieux sa destinée éternelle afin de ne pas se retrouver «dehors» pendant que «dedans» se déroulera le festin de noces.

Une précision encore: si pour Jésus les cérémonies ne sauvent pas, ni l’enseignement écouté distraitement d’une oreille, en revanche un critère lui importe: le ressort profond d’une vie. Ces croyants trop vite sûrs de leur bon droit sont en fait pour Jésus des fauteurs d’injustice. Ils ont peut-être reçu un enseignement orthodoxe, mais ils n’en ont rien fait. Leurs actes ne parlent pas pour eux.

Heureusement le Christ termine sur une note généreuse: des croyants nombreux venus de tous horizons seront admis au banquet, et auront donc passé la porte! Simplement, ce ne sont pas ceux qui s’y voyaient déjà… L’appel est donc clair à la vigilance et au sérieux dans la foi. Dans une atmosphère de profonde confiance, mais pas en soi!

Jean-Michel Poffet | Vendredi 23 août 2019


Lc 13,22-30

En ce temps-là,
tandis qu’il faisait route vers Jérusalem,
Jésus traversait villes et villages en enseignant.
Quelqu’un lui demanda :
” Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? ”
Jésus leur dit :
” Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite,
car, je vous le déclare,
beaucoup chercheront à entrer
et n’y parviendront pas.
Lorsque le maître de maison se sera levé
pour fermer la porte,
si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte,
en disant :
›Seigneur, ouvre-nous’,
il vous répondra :
›Je ne sais pas d’où vous êtes.’
Alors vous vous mettrez à dire :
›Nous avons mangé et bu en ta présence,
et tu as enseigné sur nos places.’
Il vous répondra :
›Je ne sais pas d’où vous êtes.
Éloignez-vous de moi,
vous tous qui commettez l’injustice.’
Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents,
quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob,
et tous les prophètes
dans le royaume de Dieu,
et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors.
Alors on viendra de l’orient et de l’occident,
du nord et du midi,
prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
Oui, il y a des derniers qui seront premiers,
et des premiers qui seront derniers. «

Le Seigneur ne veut-il sauver qu’une élite? Sous-entendu: quelques croyants? | © Evangile et Peinture.
23 août 2019 | 16:35
par Jean-Michel Poffet
Partagez!