“Car il est question d'événements à nul autre pareil, venant bouleverser de fond en comble l'ordre établi.“ | © Pixabay
Blog
“Car il est question d'événements à nul autre pareil, venant bouleverser de fond en comble l'ordre établi.“ | © Pixabay

Evangile de dimanche: convoqués au témoignage


Pour vous, le temps de l’Avent, ce sont les lumières qui scintillent dans les rues et les yeux des enfants qui brillent? Hé bien l’évangile de ce jour est un contre-pied total à ces images qui nous viennent spontanément à l’esprit lorsque nous pensons à ce temps particulier.

Car il est question d’événements à nul autre pareil, venant bouleverser de fond en comble l’ordre établi: la marche connue des astres, comme la mer et la terre, en sont affectés. Or deux réactions se font jour: celle du commun des mortels qui sont terrifiés, angoissés jusqu’à défaillir et celle des croyants auxquels précisément Jésus s’adresse. Eux sont invités à redresser la tête et à reconnaître la venue du Fils de l’homme.

Oui, il ne faut pas oublier ce premier verset: “En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue…“. C’est véritablement la clef de lecture pour nous autres. Face à un temps de détresse et de bouleversements, il nous est rappelé que nous ne sommes pas seuls, livrés aux ballottements de cataclysmes potentiellement destructeurs et indifférents à la vie.

Non, c’est une annonce qui vient nous dire que si c’est bel et bien la fin d’un monde, ce n’est pas la fin du monde, mais le renouvellement de la promesse que Dieu, en fin de compte, aura bien le dernier mot car victoire finale nous est d’ores et déjà acquise.

“C’est une annonce qui vient nous dire que si c’est bel et bien la fin d’un monde, ce n’est pas la fin du monde“

Pourtant, dans l’attente de cette dernière, nous sommes invités à la vigilance. C’est là le défi des croyants car s’il n’est pas facile de se démarquer en temps normal et de rester fidèle à l’Alliance, c’est probablement encore plus difficile lorsque tout devient chaotique.

Reste le signe que nous sommes invités à reconnaître, celui du Fils de l’homme arrivant sur la nuée. Dès lors, nous sommes convoqués au témoignage, celui de l’espérance: “redressez-vous, restez éveillés“. Deux termes qui nous orientent la résurrection. Oui, nous aurons la force car le Fils de l’homme lui-même est déjà passé par là.

Ainsi, les premiers mots de la première lecture prennent tout leur sens: “Voici venir des jours où j’accomplirai la parole de bonheur…“ Alors que nombre d’hommes meurent de peur, nous sommes invités, non à une attente passive que les événements cessent, mais à une vigilance active, à la lumière d’une espérance d’un changement à nul autre pareil, mais annoncé. C’est pourquoi ces petites lumières qui scintillent dans les rues sont pour nous celles de la victoire finale et définitive d’ores et déjà acquises et non celles qui attirent le chaland dans une dérive consumériste.

Sœur Marie-Paule | Vendredi 30 novembre 2018


Lc 21, 25-28.34-36

En ce temps-là,
Jésus parlait à ses disciples de sa venue :
« Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles.
Sur terre, les nations seront affolées et désemparées
par le fracas de la mer et des flots.
Les hommes mourront de peur
dans l’attente de ce qui doit arriver au monde,
car les puissances des cieux seront ébranlées.
Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée,
avec puissance et grande gloire.
Quand ces événements commenceront,
redressez-vous et relevez la tête,
car votre rédemption approche.

Tenez-vous sur vos gardes,
de crainte que votre cœur ne s’alourdisse
dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie,
et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste
comme un filet ;
il s’abattra, en effet,
sur tous les habitants de la terre entière.
Restez éveillés et priez en tout temps :
ainsi vous aurez la force
d’échapper à tout ce qui doit arriver,
et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Soeur Marie-Paule

Passionnée par la Bible, Sœur Marie-Paule est moniale au monastère des Bernardines, à Collombey (VS). Elle est entrée dans la famille cistercienne en 1999 et a prononcé ses vœux définitifs en 2009. Elle anime “L’étoile sonore“, une sonothèque pour personnes aveugles et malvoyantes.“

Auteur
Dernières publications
Ils lui demandaient: “Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme?“. | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0
“Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue“. | © B. Lopez/Evangile et peinture.