"Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Ecriture“. | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0
Blog
"Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Ecriture“. | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0

Evangile de dimanche: soyons sérieux!


Evangile de Jésus Christ selon saint Luc… Il faut bien réaliser qu’un évangile c’est tout autre chose qu’un recueil d’anecdotes sur Jésus et son enseignement. Chaque évangéliste est un témoin, quelqu’un qui a fait l’expérience du Fils du Dieu vivant dans son existence. Il se propose de répondre à la question lancinante: Qui est cet homme? Se mêlent alors les faits et les paroles de Jésus en fonction de son expérience propre ainsi que de son milieu. C’est pourquoi chaque évangéliste présente une originalité et une tonalité différente.

Aujourd’hui, nous trouvons Jésus, juste baptisé et venant de vaincre les tentations au désert. D’après saint Luc, il n’a encore rien fait de saillant. Pourtant, c’est précédé d’une bonne renommée qu’il arrive à Nazareth, cette ville où tout le monde le connaît de longue date, puisqu’il y a été élevé. Tout va donc pour le mieux pour ce nouveau prédicateur qui survient “dans la puissance de l’Esprit“.

C’est donc sereinement que Jésus entre ce samedi matin dans la synagogue pour y célébrer l’office. Rien d’étonnant à ce qu’il fasse la lecture. Luc a l’art de faire monter la tension pourtant, en détaillant chaque geste de Jésus, et on sent presque ce silence rempli d’espérance lorsqu’il s’assied. Tous les yeux sont braqués sur lui. Or que dit-il? “Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Ecriture“. Pour être bref, ça l’est!

“Cette prédication est une invitation, pour nous, à lire l’évangile au présent, dans l’aujourd’hui de notre vie devant Dieu.“

Le temps que l’on se remémore ce qui vient d’être lu, on comprend l’énormité du commentaire! Car c’est un passage en “je“ que Jésus à lu et fait inouï, il semble se l’attribuer. “L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction“.

Ce texte était bien connu des contemporains de Jésus, mais il concernait un messie (celui qui est consacré par l’onction), venant apporter la délivrance d’Israël, et en ces temps d’occupation, on l’espérait… mais pas par lui, pas cet homme bien connu de Nazareth! Soyons sérieux, c’est de la libération, c’est de la justice, c’est de la paix d’Israël dont il est question et elles ne sauraient venir de ce fils de charpentier.

C’est Luc, le chrétien qui s’est informé de tout ce qui s’est passé dès le début, qui parle ici et non les habitants de Nazareth. Eux ne peuvent pas savoir que c’est poussé par l’Esprit qu’il arrive à eux. C’est pourquoi cette prédication énigmatique est incompréhensible pour les concitoyens de Jésus, c’est une invitation, pour nous, à lire l’évangile au présent, dans l’aujourd’hui de notre vie devant Dieu.

Alors, notre temps sera aussi l’année favorable accordée par le Seigneur et cette page d’Isaïe deviendra notre programme puisque ce qui est dit du Christ est valable pour tous les baptisés que nous sommes… à notre humble mesure.

Sœur Marie-Paule | Vendredi 25 janvier 2019


Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21

Beaucoup ont entrepris de composer un récit
des événements qui se sont accomplis parmi nous,
d’après ce que nous ont transmis
ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires
et serviteurs de la Parole.
C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi,
après avoir recueilli avec précision des informations
concernant tout ce qui s’est passé depuis le début,
d’écrire pour toi, excellent Théophile,
un exposé suivi,
afin que tu te rendes bien compte
de la solidité des enseignements que tu as entendus.

En ce temps-là,
lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit,
revint en Galilée,
sa renommée se répandit dans toute la région.
Il enseignait dans les synagogues,
et tout le monde faisait son éloge.
Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.
Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
On lui remit le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
    L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
annoncer une année favorable
accordée par le Seigneur.

Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire :
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre »

Soeur Marie-Paule

Passionnée par la Bible, Sœur Marie-Paule est moniale au monastère des Bernardines, à Collombey (VS). Elle est entrée dans la famille cistercienne en 1999 et a prononcé ses vœux définitifs en 2009. Elle anime “L’étoile sonore“, une sonothèque pour personnes aveugles et malvoyantes.“

Auteur
Dernières publications
Le bon Samaritain. Détail d'un vitrail de l'église de Pusey, France. | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC 2.0
Jésus disait à ses disciples: “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter“.| © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0