Guy Luisier

Le Corona et son premier mort congolais

Le premier mort congolais du Coronavirus est le directeur de cabinet adjoint de la ministre de l’économie. Il rentrait d’Europe, a été diagnostiqué positif après deux jours de travail et de convivialité dans l’immeuble qui abrite plusieurs ministères…

Cette mort enflamme les réseaux sociaux et, au-delà de son côté tragique, elle révèle beaucoup sur les problèmes récurrents de gouvernance dans ce pays déjà sinistré sans les épidémies et qui doit faire désespérément avec elles (quand la RDC en a fini avec Ebola, elle doit vivre avec Corona!).

Flambée sur les réseaux sociaux

Pourquoi cette flambée sur les réseaux sociaux? Parce que ce directeur de cabinet adjoint est le propre frère de la ministre de l’économie, elle aussi infectée, que la famille a été elle aussi soumise au virus et que tout laisse à penser que bien d’autres dans l’immeuble des ministères ont été infectés. Est mis en lumière tout un contexte catastrophique au sommet de l’Etat dont les incompétences ne sont plus à dire. Certains «coups de gueule» sur les réseaux sociaux révèlent les liens familiaux de plusieurs membres du cabinet de l’Economie. Lorsqu’une personnalité obtient un ministère, il lui est pratiquement impossible de résister aux pressions du clan; les charges et prébendes s’arrachent en famille; ainsi des gens parfaitement incompétents obtiennent des postes et des salaires et rongent les rouages de l’Etat; ceci peut se voir à tous les niveaux politiques!

Entre opportunisme et arrangements douteux

Mais il y a une raison supplémentaire qui met cette mort sur le devant de la scène médiatique. Le directeur de cabinet est un médecin. Au moment où l’on voit plus que clairement que les structures sanitaires (et les ressources humaines de ce domaine) sont très défaillantes, cela passe mal à travers les réseaux qu’un médecin travaille au ministère… de l’économie. N’avait-il pas mieux à faire ailleurs?

Entre l’opportunisme, les arrangements douteux et le traditionnel impact négatif des liens familiaux dans les gestions publiques, rien ne permet de voir que le Congo va changer et s’améliorer.

Le nouveau président, le nouveau parlement qui ont concocté ce gouvernement de 65 membres (qui ont chacun une famille derrière eux) ne sont pas sur la bonne voie pour sortir le Congo de son marasme éternel. Le peuple qui croupit dans la misère et qui va mourir plus de famine que du Corona, est le dindon d’une farce folle. 

Guy Luisier | 24 mars 2020

Tous les pays africains se préparent au coronavirus | ©
24 mars 2020 | 14:31
par Guy Luisier
Partagez!