Où est le vrai Noël? (Photo:PokemonaDeChroma/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY 2.0</a>)
Blog
Où est le vrai Noël? (Photo:PokemonaDeChroma/Flickr/CC BY 2.0)

Et si nous parlions de Noël…


Claude Ducarroz | De Noël? Non merci! On en parle déjà depuis si longtemps, depuis deux mois au moins. C’est la saturation. L’overdose.

Jugez-en plutôt: les décorations de Noël, les biscuits de Noël, les vacances de Noël, le menu de Noël, le sapin de Noël…et le Père Noël, évidemment!

Où est Noël? Le vrai!

Il ne sert à rien de tempêter contre la sécularisation commerciale de cette fête. Après tout, être victime d’un tel succès, ne serait-ce pas un compliment? Et puis Noël est associé à de bonnes choses qui réjouissent le cœur…et même l’estomac. Il n’y a pas de mal à se faire du bien. Surtout si la fièvre mercantile, finalement, conduit à de sympathiques rencontres, souvent en famille. Avec quelques débordements généreux du côté de la solidarité. Tant mieux!

Reste que la question est posée: où est le vrai Noël? que devient-il?

Ne serait-ce pas d’abord aux chrétiens de répondre à cette question? Si les partisans de Jésus de Nazareth se retirent dans les silences de la honte, qui va défendre et illustrer le mystère de Noël sous l’avalanche des sous-produits commerciaux qui se sont emparé de ce nom?

Il me semble que Noël est en train de se réfugier peu à peu dans le cœur des croyants comme Marie et Joseph ont dû finalement trouverabri dans l’étable de Bethléem, faute de mieux.

Mais justement, c’est là, dans cette simplicité et cette pauvreté, que la plénitude du mystère s’est blottie et finalement révélée. Les textes bibliques racontant l’évènement disent l’essentiel. La bonne nouvelle, c’est qu’il nous est né là, cette nuit-là, un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur, pour la joie de tout le peuple. Ce Noël là, personne ne pourra jamais nous l’enlever, ni l’indifférence des foules sans religion, ni la folie des achats compulsifs.

Encore faut-il que les chrétiens -et aussi d’autres avec eux- prennent le temps de s’arrêter pour réfléchir, faire silence et peut-être prier. Oui, pousser délicatement la porte de la soupente où repose l’enfant-Dieu dans sa mangeoire, fermer les yeux pour mieux entendre nos anges intérieurs, tendre la main aux bergers rencontrés par hasard –peut-être des réfugiés en déshérence-  et sourire à Marie et Joseph, les humbles parents du petit.

Plus que jamais, Noël -le vrai- est remis entre nos mains, déposé dans notre cœur, confié à notre foi, livré à notre amour.

Déjà: joyeux Noël!

Claude Ducarroz

Claude Ducarroz est né en 1939 dans une famille de paysans fribourgeois. Ordonné prêtre en 1965, il a accompli ses études théologiques à Fribourg, Rome, Munich et Paris. Son parcours de ministère l'a conduit dans plusieurs paroisses, mais aussi dans la formation des séminaristes, dans l'aumônerie de la jeunesse et à la direction de l'Ecole de la foi. Il est connu pour ses engagements œcuméniques (Groupe des Dombes), sa sensibilité aux problèmes de société et ses interventions dans les médias. Il a publié plusieurs livres mêlant la spiritualité à la pastorale, dont Pour que plus rien ne nous sépareEn toute sincérité, Ces espérances qui me font vivre, Fleurs de vie ainsi que des entretiens avec Jean-Marc Richard, Rencontres au cœur de l’humain (Editions de la Sarine). Retrouvez ses homélies, articles et livres sur sa page internet.

Auteur
Dernières publications
Des femmes prêtres existent dans certaines confessions, ici les catholiques-chrétiens | © Bernard Litzler
Qui n’a pas encore exprimé quelque pensée profonde sur mai 68? | © MAXPPP Philippe Gras/Le Pictorium/Keystone