Guy Luisier

Regard du Sud sur l’œcuménisme

La visite du pape à Genève est un événement œcuménique considérable, une pierre blanche sur un chemin de sable. La semaine passée je parcourais les chemins de ma paroisse congolaise à moto pour aller célébrer dans une chapelle lointaine.

Sur un de ces bancs de sable qui rendent la circulation à moto dangereuse durant la saison sèche, je pense à la visite du pape à Genève et je demande à mon confrère chauffeur de s’arrêter pour que je puisse photographier un de ces hangars de prière que les sectes et églises évangéliques diverses sèment partout dans la brousse (en paille) ou en ville (en tôle ou tissu!) …

Les sectes, micro-églises, communautés diverses sont si nombreuses que j’ai l’impression un peu cynique que leur principal souci est de trouver un nom qui les distingue de la voisine qui prie à deux pas. On rivalise d’ingéniosité (Eglise du Christ du Congo, du Réveil mondial, de la foi des derniers temps), d’obscurité théologique (Logos-Rhéma…) ou de poésie (Lys Tabernacle des témoins…)

«Ici les Eglises naissent et meurent aussi vite que l’herbe des champs»

Mais j’ai aussi eu l’impression que l’imagination s’essoufflait lorsque j’ai vu écrit sur un panneau décrépit : Eglise interdénominationnelle (9 syllabes !). Je me demande si elle regroupe des communautés qui n’ont pas encore trouvé un nom qui leur convienne!

Ici les Eglises naissent et meurent aussi vite que l’herbe des champs qu’on utilise pour couvrir le toit des lieux de prière! L’œcuménisme est donc difficile, et souvent peu souhaité, car chacun a tendance à développer son «affaire» en critiquant le concurrent et en assurant qu’il est mieux que lui, plus efficace que lui. Or l’Eglise catholique et les autres Eglises depuis longtemps implantées au Congo et que je nommerai «stables», ne sont pas exemptes de cette triste tentation.

Nous sommes là au cœur du problème œcuménique.

Guy Luisier

28 juin 2018

 

En République démocratique du Congo, les "églises" ne sont parfois que de simples hangars de paille | © Guy Luisier
27 juin 2018 | 09:46
par Guy Luisier
Partagez!