Suisse

600 enfants font vibrer la cathédrale de Lugano

600 petits Tessinois se sont rassemblés, le 8 novembre 2017, dans la cathédrale de Lugano. Ils ont été invités par le diocèse à visiter l’édifice nouvellement restauré.

Les enfants étaient âgés de 6 à 10 ans et venaient de 19 paroisses du canton italophone, rapporte le journal tessinois Giornale del Popolo. Ils ont été invités par le diocèse dans le cadre de la démarche «La cattedrale ai bambini» (la cathédrale aux enfants).

Par le biais d’une chasse au trésor, les enfants ont appris à connaître l’église. Ils ont pu entendre les sonorités de l’orgue, qui a également été restauré. Ils ont en outre posé leurs questions à l’évêque, Mgr Valerio Lazzeri. (cath.ch/rp/kath/rz)


7 ans de travaux

L’évêque de Lugano a rouvert la cathédrale San Lorenzo au culte le 14 octobre 2017. La cathédrale actuelle est citée depuis le IXème siècle et a subi de continuels embellissements et transformations pendant les siècles suivants. La phase romane a permis d’établir le plan basilical du bâtiment sacré et laissé d’importantes traces au niveau des décorations et des peintures jusqu’au XIV-XVème siècle.

Ensuite, une nouvelle campagne de travaux (1500-1580) a donné à l’église son imposante façade de style Renaissance et un précieux tabernacle en marbre des frères Tommaso et Giacomo Rodari, de Maroggia, tous deux en marbre de Saltrio. Des nouvelles transformations ont ensuite eu lieu entre la fin du XVIème siècle et le XVIIIème. Pendant ces deux siècles, l’oratoire du Très-Saint-Sacrement a été construit par la confrérie du même nom. L’ouverture des chapelles latérales est due aux grandes familles du bourg. (cath.ch/rp/kath/rz)

Une collégiale élevée au rang de cathédrale en 1888

Parmi ces chapelles, celle dédiée à Notre-Dame des Grâces, patronne de Lugano depuis les temps calamiteux de la peste, a été reconstruite avec faste dans les années 1770 par les autorités de la ville. Le XIXème siècle fut un temps de décadence, jusqu’à l’élévation de cette collégiale au rang de cathédrale, en 1888, quand le Tessin devint une administration apostolique (puis, en 1971, un vrai diocèse).

Lugano La cathédrale San Lorenzo restaurée (Photo: Diocèse de Lugano)

Entre 1905 et 1910, d’imposants travaux de restauration ont donné une nouvelle uniformité au décor intérieur, grâce à l’audace des architectes Guidini et Maraini, et des peintres Rusca et Bertezzaghi.

Après un autre siècle de vie religieuse et culturelle, pendant lequel la cathédrale est devenue un des hauts lieux de la vie du canton et du diocèse, une longue et délicate campagne de restauration – entre 2000 et 2004 et entre 2010 et aujourd’hui – a permis de retrouver un édifice sacré digne de son importance.

Pendant les dernières années, on a pu retrouver et conserver les décors et l’architecture légués par le passé, tout en renouvelant l’apparat technique et surtout liturgique, pour adapter le chœur aux directives du Concile Vatican II, avec un nouvel autel, un siège épiscopal et un ambon en marbre de Saltrio.

Les travaux

Cette dernière phase de travaux, fortement voulue par Mgr Pier Giacomo Grampa, à l’époque évêque de Lugano, a été dirigée par l’architecte Franco Pessina, et a vu la participation de plus de 100 entreprises spécialisées, quasiment toutes liées au territoire tessinois.

 

Les enfants ont pu poser des questions à l'évêque de Lugano, Mgr Valerio Lazzeri (© gdp/Crinari)
10 novembre 2017 | 14:45
par Raphaël Zbinden
Partagez!