Mgr Cristián Enrique Contreras Molina, évêque de San Felipe | Conférence épiscopale du Chili
International
Mgr Cristián Enrique Contreras Molina, évêque de San Felipe | Conférence épiscopale du Chili

Accusés d'abus sexuels, deux autres évêques chiliens démissionnent

21.09.2018 par I.Media

Le pape François a accepté le 21 septembre 2018 la démission de deux évêques chiliens accusés d’avoir eux-mêmes commis des abus sexuels, a indiqué le Saint-Siège le même jour.

Le premier de ces deux prélats est Mgr Carlos Eduardo Pellegrín Barrera. Agé de 60 ans, il était évêque du diocèse de Chillán depuis 2006. Début août, la justice chilienne avait informé avoir ouvert une enquête contre le prélat, soupçonné d’avoir commis des abus sexuels. Une enquête après des accusations anonymes avait déjà été menée en 2011.

Dans le collimateur de la justice

Le pontife a également accepté la démission de Mgr Cristián Enrique Contreras Molina, évêque de San Felipe. Le prélat est lui aussi accusé d’abus sexuels, qui auraient eu lieu il y a une dizaine d’années. Une procédure à son encontre a été ouverte le 28 juin 2018, avant d’être transmise le 6 septembre à la justice de sa région.

Comme pour les précédentes démissions au Chili, le pape n’a pas nommé de nouvel évêque pour ces diocèses, mais des administrateurs apostoliques. Le Père Sergio Hernán Pérez de Arce Arriagada est appelé à administrer le diocèse de Chillán pour le moment. Le Père Jaime Ortiz de Lazcano Piquer, vicaire judiciaire de Santiago, gérera pour sa part le diocèse de San Felipe.

Démissions acceptées

Suite aux scandales des abus sexuels au Chili et de leur gestion par les évêques locaux, le pape François avait convoqué à Rome l’ensemble de l’épiscopat du pays en mai dernier. A l’issue de ces rencontres à huis clos, tous les prélats avaient remis leur démission au pontife. Avec ces deux nouveaux cas, ce sont désormais sept démissions qui ont été acceptées, sur 32 évêques en exercice au mois de mai.

Avec ces deux nominations d’administrateurs apostoliques, sur les 27 juridictions ecclésiastiques du Chili, confirme la nonciature apostolique au Chili, huit sont vacantes (sede vacante) et confiées à des administrateurs apostoliques: San Felipe, Valparaíso, Rancagua, Talca, Chillán, Valdivia, Osorno et Puerto Montt. (cath.ch/imedia/xln/be)


Le Père Frederico Lombardi, ancien directeur du Bureau de presse du Saint-Siège (Photo: eglise.catholique.fr)

Abus sexuels: le Père Lombardi fustige "l'incroyable naïveté" de certains épiscopats

Mgr Gmür ne voit pas de lien entre homosexualité et abus sexuels | © Sylvia Stam

Mgr Gmür refuse de faire un lien entre célibat et abus sexuels

Actualités ›