Suisse

«Affaire Locher»: l'EERS établit une commission d'enquête

L’Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS) a institué une commission d’enquête concernant les récentes démissions de Gottfried Locher et Sabine Brändlin, anciennement président et membre du Conseil de l’EERS. Les deux avaient quitté leur poste en avril 2020 suite à la révélation de leur relation extraconjugale.

Les premiers débats du Synode extraordinaire des Eglises protestantes, du 12 au 14 septembre 2020, à BernEXPO, sont consacrés à la gestion de la crise qui secoue l’institution, note l’EERS dans un communiqué du 14 septembre.

L’on apprenait en juin 2020 que l’ancien président de l’EERS Gottfried Locher et la théologienne et pasteure bâloise Sabine Brändlin avaient eu une liaison extraconjugale en 2018 et 2019. Le Conseil de la coalition d’Eglises protestantes avait exigé leur démission fin avril. Cette relation entre l’ancien président de l’EERS et Sabine Brändlin était d’autant plus problématique que celle-ci avait fait campagne pour la réélection de son amant à la tête de l’EERS en 2018.

D’autres femmes se sont également manifestées depuis lors pour déplorer l’attitude du président à leur égard.

Rapport en été 2021

La commission d’enquête est une commission temporaire du Synode de l’EERS auquel elle est subordonnée, note le communiqué de l’EERS du 14 septembre. Elle sera présidée par Marie-Claude Ischer-Wagner. La commission est garante de ce que l’Étude d’avocats Rudin Cantieni puisse remplir son mandat d’enquête externe. La commission analysera son rapport, en tirera les conclusions nécessaires et soumettra le cas échéant ses propositions au Synode. Le travail de la commission s’étendra de septembre 2020 à juin 2021. Elle rendra son rapport au Synode d’été 2021. (cath.ch/com/rz)

Au dernier jour du Synode de Berne, le Synode et le Conseil de l’EERS ont également adressé aux politiques suisses une résolution en faveur des réfugiés de Moria, sur l’île de Lesbos (Grèce). Ce camp de réfugiés a été dévasté, depuis le 10 septembre 2020, par plusieurs incendies. Ils ont laissé plus de 12’000 réfugiés sans toit sur l’île grecque. Les membres du Synode et du Conseil de l’EERS demandent une évacuation la plus rapide possible des personnes particulièrement vulnérables vers la Suisse et des procédures d’asile équitables. RZ

Le Synode extraordinaire de l'EERS, à Berne, s'est largement penché sur «l'affaire Locher» | © EERS
14 septembre 2020 | 14:35
par Raphaël Zbinden
Partagez!