Affaire Orlandi: Les opérations au Collège teutonique se poursuivent

Les opérations au Collège teutonique ont repris dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Orlandi, a indiqué le Bureau de presse du Saint-Siège le 27 juillet 2019. L’équipe de médecine légale travaille à identifier les éléments permettant la datation précise des os.

Les opérations au Collège teutonique ont débuté le 20 juillet dernier dans le cadre de l’affaire Orlandi. Elles concernent deux ossuaires identifiés dans une zone adjacente au cimetière où se situent les deux tombes des princesses Sophie von Hohenlohe et Charlotte Frédérique de Mecklenbourg.

Le Professeur Giovanni Arcudi, expert en médecine légale, assisté de son équipe, a commencé l’analyse morphologique, en présence d’une personne de confiance désignée par la Famille Orlandi. Ils étudient en particulier les découvertes trouvées dans les ossuaires, à savoir des fragments ou os fragmentés même de petites dimensions, peut-on lire dans le communiqué.

L’analyse est effectuée selon des protocoles internationalement reconnus. Il s’agit en particulier d’identifier les éléments, dans la structure osseuse, «utiles pour diagnostiquer la datation des résultats».

Le 11 juillet dernier, les deux tombes des princesses avaient été ouvertes après des signalements anonymes indiquant que la dépouille d’Emmanuela Orlandi, jeune fille disparue de 1983, pourrait y être dissimulée. Alors que le Vatican s’attendait à des opérations longues, celles-ci s’étaient conclues en quelques heures à peine puisque les tombes s’étaient avérées totalement vides. Trente-six ans après la disparition d’Emmanuela Orlandi, fille d’un employée de la préfecture de la Maison pontificale, l’affaire continue de passionner l’Italie. (cath.ch/imedia/ah/pp)

27 juillet 2019 | 17:28
par redaction
Partagez!