Suisse

Après la disparition du Giornale del Popolo, l'évêque cherche de nouvelles voies

Quelques semaines après la fermeture brutale du Giornale del Popolo (GdP), l’évêque de Lugano Valerio Lazzeri a adressé une lettre aux abonnés de l’ancien journal catholique édité par le diocèse. L’évêque passe en revue les raisons qui ont conduit à la fermeture, après plus de 90 ans de publication.

Le cœur de la lettre de l’évêque est avant tout consacré aux abonnés, «soudainement privés, d’un jour à l’autre, d’un quotidien qui vous était cher et précieux, tout en ayant payé l’abonnement pour toute l’année». Mgr Lazzeri exprime ses «regrets personnels» pour cette privation et ce dommage, tout en expliquant que la décision a été prise face à une «situation financière intenable et au milieu d’une crise générale de la presse écrite».

Un fonds pour les employés du GdP

L’évêque réitère sa proximité avec les collaborateurs du GdP et rappelle la création d’un fonds pour atténuer concrètement les conséquences négatives qu’ils subissent.

L’évêque relève aussi la nécessité d’assurer des canaux et des méthodes de communication et d’information pour tous ceux qui se soucient de la vie de l’Église, de la culture catholique et de l’importance d’une perspective chrétienne sur la réalité du monde, bien que sous des formes différentes de celles connues jusqu’à présent avec un journal quotidien imprimé.

«Malgré le chagrin de l’absence d’une voix précieuse», Mgr Lazzeri affirme vouloir chercher de nouvelles voies, et imaginer des moyens contemporains et praticables pour faire connaître le jugement, la vie et la réalité de la présence catholique au Tessin». (cath.ch/catt.ch/mp)

Lugano le 13 octobre 2017. Mgr Lazzeri, évêque de Lugano, a répondu aux questions des journalistes. | © Diocèse de Lugano
18 juillet 2018 | 13:22
par Maurice Page
GdP (2), Lugano (61), Valerio Lazzeri (13)
Partagez!