Suisse

Arcabas, figure de l'art sacré contemporain, est décédé

Le peintre Arcabas est décédé ce jeudi 23 août 2018 à l’âge de 91 ans. Figure de l’art sacré français, il décora de nombreuses églises en France, en Italie et en Belgique.

Jean-Marie Pirot, de son vrai nom, est né en 1926 en Lorraine. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, il a fait de nombreuses expositions aussi bien en France qu’à l’étranger. Son œuvre monumentale principale est le Musée d’art sacré contemporain Saint-Hugues de Chartreuse, commencé en 1953 et terminé en 1986. Depuis lors, il vit et travaille à Saint-Pierre-de-Chartreuse (Isère). Son œuvre, figurative et hautement colorée, est inspirée par les Saintes Ecritures.

Le sacré habite le profane

En décembre dernier il exposait à Bagnes en Valais 18 œuvres originales. Une première suisse qui a vu le jour grâce à l’entremise du curé du lieu, le chanoine José Mittaz. Selon ce dernier, c’est l’absence de frontière entre sacré et profane qui a caractérisé l’œuvre de d’Arcabas. «Il peint avec la même dignité une poire que les scènes d’Evangile, rappelait-il à l’occasion de l’exposition. A ses yeux, rien n’échappe au mystère. Le plus humain est aussi le plus divin».

Marié, et père de deux enfants, Jean-Marie Pirot reste presque vingt ans à Grenoble et s’y choisit son pseudonyme «Arcabas» en 1968, inspiré par deux graffitis d’étudiants tagués sur les murs de l’École: «Arc-en-ciel» et «A bas Malraux!», rappelle le journal La Croix. (cath.ch/lacroix/pp)


La réalisatrice valaisanne Gaëlle May avait rencontré le peintre chez lui en décembre 2017. Extrait de son documentaire, La magie du dessin

Jean-Marie Pirot-Arcabas en dialogue avec le chanoine José Mittaz | © Gaëlle May, Lueurs productions
23 août 2018 | 18:21
par Pierre Pistoletti
Partagez!