Argentine: les trafiquants de drogue tirent sur une église

27.09.2018 par Maurice Page

L’église et l’école de la paroisse Marie Reine de la ville de Rosario, au nord de Argentine, ont été criblées de balles dans la nuit du 23 au 24 septembre 2018. Le curé y voit un message d’intimidation des trafiquants de drogue qui sévissent dans le quartier.

Au cours des dernières semaines, le curé de la paroisse, le Père Juan Pablo Nunez a dénoncé la situation d’extrême violence dans laquelle vivait les habitants du ‘Barrio Larrea’ à cause de la présence de la criminalité organisée liée aux trafiquants de drogue, rapporte l’agence missionnaire vaticane Fides.

En place depuis quatre ans et demi, le curé avait depuis longtemps averti les autorités face au commerce de la drogue ayant pris pied dans les rues du quartier. Il avait également ouvert un centre de réhabilitation pour les jeunes toxicomanes, qui a dû fermer car les jeunes avaient peur ou étaient menacés par les trafiquants. Au cours de ces dernières semaines, le prêtre avait lancé un appel à travers les médias pour rouvrir le centre.

Malgré les menaces, le curé a célébré normalement la messe en présence des fidèles, surpris et choqués de voir des balles encore encastrées dans l’autel.

Depuis quelques années, le problème de la drogue est devenu particulièrement grave dans la troisième ville d’Argentine. Rosario est désormais connue comme la ville des enfants soldats de la drogue et de la criminalité. (cath.ch/fides/mp)


Le président argentin Mauricio Macri, ici en mars 2015 (Photo: Flickr/Guillermo Viana/CC BY-ND 2.0)

Argentine: Les responsables religieux solidaires des pauvres et des exclus

Sainte Thérèse d'Avila par Pierre-Paul Rubens

Argentine: Une religieuse condamnée à 3 ans de prison pour séquestration

Actualités ›