Vatican

Benoît XVI a bien écrit lui-même sa ›contribution’ sur les abus sexuels

La ›contribution’ de Benoît XVI au sujet du scandale des abus sexuels et de leur gestion au sein de l’Eglise est bien de la main du pape émérite, affirme le magazine italien Sette dans son édition du 28 juin 2019. L’hebdomadaire, supplément du Corriere della Sera, a pu rencontrer l’ancien pontife dans les jardins du Vatican.

Présenté comme un entretien par Vatican News, comme un dialogue par le Corriere della Sera, l’article est en réalité un récit autour d’un rendez-vous avec le pape émérite, comme celui-ci en a presque tous les jours – certes rarement avec des journalistes. Il comporte donc peu de citations de Benoît XVI, à part celle où il affirme «il y a un seul pape, François». Il n’est même pas clair si ces mots ont été dits aux journalistes de Sette ou à d’autres visiteurs. Ses seuls autres mots rapportés sont sur l’Italie, qu’il qualifie de «très beau pays un peu chaotique» et «peu apprécié pour la politique».

Par ailleurs, l’article de Sette affirme que c’est bien Benoît XVI lui-même qui a écrit sa ›contribution’ sur le scandale des abus sexuels et de leur gestion, parue en avril. Pour le préparer, l’ancien chef de l’Eglise catholique a reçu de nombreuses personnes à la fin de l’année dernière. Puis, il a dicté son texte écrit à la main en allemand à Sœur Birgit Wansing, son assistante depuis 1984. Benoît XVI y a ensuite apporté quelques modifications avant de signer la version finale.

Soutien au cardinal Müller

Autre information du magazine : le 265e pape aurait «encouragé et consolé» son compatriote le cardinal Gerhard Ludwig Müller après que le pape François l’a remercié du poste de préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi en 2017. Non pas pour contester la décision du pontife régnant, mais dans une «logique unitaire» pour aider le haut prélat à accepter cette décision.

Enfin, Sette revient sur la journée de Benoît XVI. Celle-ci commence tôt avec la célébration de la messe. Après son petit-déjeuner, l’homme de 92 ans s’occupe de sa correspondance, avant de se plonger dans la lecture de livres et de la presse allemande et italienne. L’ancien pontife écoute également de la musique et joue même parfois du piano, après le dîner. De temps à autre, il reçoit la visite de son successeur, plus souvent que ne le communique le Saint-Siège. (cath.ch/imedia/xln/mp)

Le pape émérite BenoÎt XVI lors du consistoire des cardinaux le 14 février 2015 | © CTV
28 juin 2019 | 11:26
par Maurice Page
Partagez!