International

Bose: un passage de témoin pour la maturité

Le fondateur de Bose, Frère Enzo Bianchi, a quitté en janvier 2017 la direction de la communauté œcuménique basée au nord de l’Italie. Le moine vaudois de Bose Matthias Wirz explique que ce passage de témoin marque une étape de maturité pour la communauté.

«Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé, mais c’est Dieu qui faisait croître» (1Co 3,6). Par cette citation de l’Apôtre Paul, Enzo Bianchi éclaire, dans sa lettre postée sur le site de la communauté, les motifs de sa démission. «En passant ainsi la main, Frère Enzo veut aider la communauté à grandir», explique Matthias Wirz. Dans l’histoire de toute nouvelle communauté monastique, le passage de témoin du fondateur à la génération suivante est un signe positif de croissance et de maturité, note Enzo Bianchi.

Le moine vaudois relève que la communauté est actuellement dans une phase de stabilisation. «Frère Enzo avait la main sur tous les domaines d’activités. Maintenant, les choses vont être probablement davantage déléguées, les membres de la communauté vont prendre à leur charge plus de responsabilités», confie-t-il.

Inestimable héritage

Matthias Wirz assure en tout cas qu’aucune raison de santé n’est à l’origine de la décision du fondateur. «Il garde cette même énergie qui lui a permis d’être aussi actif depuis la fondation de Bose, il y a 50 ans», note le protestant vaudois. Il salue ainsi l’inestimable héritage laissé par Frère Enzo. Il rappelle que le moine bénédictin laïc avait toujours su réaliser ce «grand écart» entre l’inscription de la communauté dans la tradition monastique et l’ouverture au monde contemporain, ainsi qu’aux autres confessions. Il rend également hommage à son immense charisme et à ses multiples dons, qu’il exerçait dans de nombreux domaines, à la tête de Bose.

Un remplaçant idéal

Cette communauté chrétienne œcuménique du Piémont, créée en 1968, sera désormais dirigée par le Frère Luciano Manicardi. Matthias Wirz estime qu’il est l’homme idéal pour remplacer Frère Enzo dans cette étape de la vie de la communauté. Frère Luciano, vice-prieur de la communauté, a été élu dès le premier tour, à la quasi unanimité des membres.

Le moine vaudois, arrivé dans la communauté en 1999, assure que Luciano Manicardi bénéficie d’une grande renommée parmi les Frères. Excellent exégète, il possède notamment la capacité de transmettre la Parole au sein de la communauté. Une tâche essentielle pour celui qui préside à la vie monastique.

Sur le site de la communauté, Frère Luciano se dit «conscient du travail d’écoute et de la sympathie qui s’est créée avec de nombreuses personnes non-croyantes en vue d’une recherche commune d’une modalité toujours plus humaine et humanisée d’habiter le monde que notre compréhension de l’Évangile a suggérée». (cath.ch/com/rz)

Frère Enzo Bianchi (à dr.) a passé le témoin à Frère Luciano Manicardi
31 janvier 2017 | 17:29
par Raphaël Zbinden
Bose (7)
Partagez!