Suisse

Caritas Berne perd son mandat pour l'asile

Le canton de Berne va réorganiser la prise en charge des requérants d’asile et des réfugiés, en diminuant de 13 à 4 les organismes mandatés pour le faire. Caritas Berne, l’Armée du Salut ou Asile Bienne Région, perdront leurs mandats, et par là-même plusieurs centaines d’emplois.  

Par cette réorganisation, le canton de Berne veut simplifier les structures, s’adapter aux procédures accélérées à l’échelon fédéral. Il s’agit en outre de favoriser l’insertion des demandeurs d’asile et des réfugiés sur le marché du travail. Les mandats seront attribués dès 2020 à la Ville de Berne, à la Croix-Rouge suisse, à Asyl Berner Oberland  et à l’entreprise privée ORS service. Ces contrats représentent un volume d’environ 50 millions de francs.

La responsabilité des questions sociales en matière d’asile passera en outre de la Direction de la police et des affaires militaires à la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale.

Un coup dur pour Caritas Berne

Pour Caritas Berne, cette décision signifie un coup dur et une réduction drastique, de ses activités, a expliqué à kath.ch Oliver Lüthi, responsable de la communication de l’œuvre d’entraide cantonale. Deux tiers de ses collaborateurs, soit 80 à 90 personnes, perdront leur emploi. Les nouveaux acteurs devraient néanmoins reprendre une partie de ces employés du secteur de l’asile et des réfugiés.

Caritas Berne continuera à gérer ses magasins Caritas et à offrir la «carte culture». Le projet de parrainage «avec moi» se poursuivra également. L’œuvre d’entraide continuera également à être active dans le bénévolat. (cath.ch/kath.ch/mp)

Les requérants d'asile peuvent bénéficier de prestations juridiques auprès de Caritas
28 avril 2019 | 09:49
par Maurice Page
Partagez!