Suisse

Caritas demande plus de moyens pour la coopération internationale

Le Parlement a adopté le 21 septembre la stratégie de coopération internationale pour les années 2021 à 2024. Caritas, qui en salue l’orientation et les priorités, demande toutefois un train de mesures supplémentaires pour les actions d’aide d’urgence sur le plan international. 

Le Parlement a adopté le 21 septembre la stratégie de coopération internationale pour les années 2021 à 2024. Caritas Suisse, qui en salue l’orientation et les priorités, ne comprend toutefois pas que si peu de moyens y soient consacrés. Elle a demandé un train de mesures supplémentaires pour les actions d’aide d’urgence sur le plan international. 

Comparé à l’important train de mesures d’aide aux victimes du coronavirus en Suisse, Caritas estime que l’aide internationale a été en grande partie oubliée, alors que la pandémie et l’effondrement économique mondial qui en découle entraîne dans les pays les plus pauvres un recul de plusieurs années dans la lutte contre la pauvreté et la faim. 

Un crédit largement insuffisant

Face aux immenses défis dans les pays du Sud, le crédit-cadre de 11,25 milliards sur quatre ans est largement insuffisant et ne saurait constituer une contribution significative à la réalisation des objectifs de l’ONU en matière de durabilité. Caritas réclame depuis longtemps que la Suisse y consacre au moins 1% de son produit intérieur brut, au lieu des 0,41% actuels. Elle a donc demandé au début de la session d’automne un train de mesures supplémentaires pour les actions d’aide d’urgence sur le plan international. 

La crise du coronavirus doit donner l’impulsion à une action déterminée et à des mesures fortes: l’objectif n’est pas seulement de surmonter les conséquences économiques et sociales immédiates de la crise, mais aussi de s’engager davantage en faveur d’un développement mondial équitable, humain et respectueux de l’environnement. 

Caritas constate que le Parlement rate l’occasion d’investir de manière adéquate dans les mesures d’urgence susceptibles d’assurer la survie face au Covid 19 et dans un renforcement durable des pays du Sud. Elle demande impérativement au Conseil fédéral et au Parlement d’augmenter sensiblement le budget de la CI lors des débats budgétaires des prochaines années. (cath.ch/com)

Caritas Suisse, et Hugo Fasel, son directeur jusqu'à la fin 2020, demandent plus de moyens pour la coopération | © Jacques Berset
22 septembre 2020 | 16:21
par redaction
Partagez!