Vatican

“Christus vivit“: une exhortation fruit d’un long cheminement synodal

L’exhortation Christus vivit du pape François aux jeunes, publiée le 2 avril 2019 le Saint-Siège, vient couronner des mois de réflexions, d’échanges et de partages entre les jeunes du monde entier et l’Eglise. Un long processus initié dès septembre 2017, plus d’un an avant le synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel d’octobre 2018.

Sorte de coup d’envoi des débats dans la perspective du synode sur les jeunes qui devait se tenir un an plus tard, la première réunion de préparation s’est tenue du 11 au 15 septembre 2017. Ce premier rendez-vous avait réuni 82 personnes, dont seulement 21 jeunes, ­mais avait toutefois mis en lumière les thèmes qui allaient s’avérer cruciaux tout au long du processus synodal.

Un accent avait notamment était mis sur les enjeux «anthropologiques et moraux» suscités par les nouvelles technologies. Un thème bien présent dans l’exhortation Christus vivit. Tout au long de l’événement, ils avaient également demandé une plus grande interaction avec les Pères synodaux.

Six mois plus tard, le 24 mars 2018, se concluait une seconde semaine d’échange à laquelle participaient cette fois 300 jeunes. Dans le document final de cette rencontre, le besoin de formation au leadership avait aussi été pointé, autre point qui a retenu l’attention de pape dans son exhortation. Les jeunes avaient également réclamé au sein de l’Eglise des modèles attractifs, cohérents et authentiques, des hommes ou des femmes qui donnent une image vivante et dynamique leur foi. Trop souvent, avaient-ils déploré, la sainteté paraît inatteignable.

Un appel entendu par les Pères synodaux au terme du synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel organisé au Vatican tout au long du mois d’octobre 2018: trop souvent les jeunes ont délaissé l’Eglise, car il n’y ont pas trouvé la sainteté «mais la médiocrité, la vanité, la division et la corruption». Ainsi, «nous devons être saints pour pouvoir inviter les jeunes à le devenir», avaient-ils reconnu. Il ne s’agit pas de faire quelque chose pour les jeunes, mais de vivre en communion avec eux.

Un cri entendu par le successeur de Pierre qui allaient encore une fois demander aux jeunes, lors des Journées mondiales de la jeunesse de Panama en janvier 2019, de l’aider à bâtir une ›Eglise hôpital de campagne’ capable témoigner de l’extrême amour miséricordieux du Père. Un ultime appel formulé par le pape avant la publication le 2 avril – jour anniversaire de la mort de Jean Paul II dont le pontificat avait largement été consacré aux jeunes – de son exhortation apostolique Christus vivit destinée aux jeunes et à tout le peuple de Dieu. (cath.ch/imedia/ah/bh)

Rome le 19 mars 2018. Réunion pré-synodale des jeunes. Première réunion en plenum, début des travaux. | © B. Hallet
2 avril 2019 | 12:46
par Bernard Hallet
Partagez!