La tradition du sapin et de la crèche sur la Place Saint-Pierre remonte à Jean Paul II (Photo:Giuseppe Milo/Flickr/CC BY 2.0)
Vatican
La tradition du sapin et de la crèche sur la Place Saint-Pierre remonte à Jean Paul II (Photo:Giuseppe Milo/Flickr/CC BY 2.0)

La crèche et le sapin de Noël du Vatican illuminés    

08.12.2017 par I.MEDIA

La crèche et le sapin de Noël de la place Saint-Pierre au Vatican ont été inaugurés officiellement le 7 décembre 2017, en présence du cardinal Giuseppe Bertello, président du Gouvernorat de la Cité du Vatican. Cette tradition remonte au pontificat de Jean Paul II, et renoue avec le souci franciscain d’expliquer au peuple le sens du mystère de l’Incarnation.

Fiat lux. Entrecoupée de musiques de Noël jouées par plusieurs fanfares dont celle de la Gendarmerie vaticane, la cérémonie d’inauguration a culminé par l’illumination à la nuit tombante du sapin et de la crèche du Vatican.

La crèche comporte une vingtaine de personnages, qui représentent des œuvres de miséricorde. Ils ont été fabriqués par des moines bénédictins de l’abbaye italienne de Montevergine, en Campanie.

Tradition napolitaine

Selon une tradition napolitaine, a rappelé le supérieur de l’abbaye Riccardo Luca Guariglia, la crèche a pour décor des ruines de temple païen, montrant ainsi la supériorité du christianisme. La forme de ces présentes ruines rappelle également la coupole de Michel-Ange de la basilique Saint-Pierre.

Le sapin géant, de 28m de haut, vient de la région d’Elk en Pologne. Sa décoration a été confiée à des enfants de différents hôpitaux d’Italie, ainsi que ceux du centre de l’Italie, zone frappée par des séismes en 2016. L’arbre de Noël de la place de Saint-Pierre, a rappelé pour sa part le cardinal Bertello, est une “grande tradition“ qui remonte à 35 ans sous le pontificat de Jean Paul II. “Elle rappelle que Jésus est la lumière“.

Tendresse de Dieu

Le sapin et la crèche de Noël sont “les signes de la compassion du Père céleste” et révèlent le mystère de la naissance du Christ, avait affirmé le pape François, plus tôt dans la journée. Le sapin, a relevé le successeur de Pierre, conduit “vers les dons les plus hauts”. La simplicité de la crèche montre la tendresse de Dieu qui se fait homme.

D’origine païenne, la tradition de l’arbre de Noël s’est christianisée en Europe au Moyen Age. Dès le 11e siècle, des sapins sont installés sous les porches et dans les églises: gardant sa verdure en hiver, le sapin devient le symbole de la vie et de l’immortalité. La crèche relève quant à elle d’une symbolique toute catholique. Son invention est attribuée à saint François d’Assise en 1223, qui voulut ainsi enseigner le sens de l’Eucharistie au peuple chrétien.

Ce sapin et cette crèche resteront illuminés jusqu’à la nuit du 7 janvier prochain, jour de la fête du Baptême du Seigneur. D’ordinaire, le pape se rend devant la crèche et le sapin au soir du 31 décembre, au terme de l’office des Vêpres et du Te Deum célébrés dans la basilique Saint-Pierre en remerciement de l’année écoulée. (cath.ch/imedia/ap/rz)


Vierge allaitante du XIVe siècle à l'église Saint-Martin de Metz | DR

Gilles Emery: "A Noël, Dieu devient l'un de nous!"

Sapin de Noël ¦© Bernard Litzler

Pas de sapins de Noël en Chine

Actualités ›