Suisse

Décès de Nora Illi, co-fondatrice du Conseil central islamique suisse

La Zurichoise Nora Illi, membre fondatrice et membre du conseil d’administration du Conseil central islamique suisse (CCIS), est décédée lundi soir 23 mars 2020 des suites d’un cancer du sein à la veille de ses 36 ans.

Cheffe du «Département des affaires féminines» de cette organisation musulmane suisse de tendance salafiste, née le 3 avril 1984 à Uster, dans le canton de Zurich, cette polygraphe de formation s’était faite baptiser catholique à sa propre demande, avant de se convertir à l’islam en 2003, à l’âge de 18 ans.

Catholique, punk, convertie à l’islam

Adolescente, Nora Illi avait été active au sein de la scène punk. Cette mère de six enfants, portant le niqab, ce voile intégral couvrant le visage à l’exception des yeux, était l’épouse de l’informaticien Qassem Illi, responsable de la communication et «numéro deux» de l’organisation fondée par le Biennois Nicolas Blancho.

Sa silhouette était connue d’un plus large public, pour ses apparitions sur les plateaux de télévision en Suisse alémanique et en Allemagne, où elle défendait un islam de tendance salafiste et le port du voile intégral. Elle a souvent suscité la polémique en faisant notamment l’éloge de ceux qui partaient faire le djihad en Syrie.

Coutumière de la provocation

En novembre 2016, en direct à la télévision allemande ARD, elle avait qualifié de «courage civil» le départ de jeunes en Syrie pour y mener la «guerre sainte» et se battre «contre les sbires d’Assad». Elle avait également défrayé la chronique en se promenant en niqab à Locarno pour défier l’interdiction du voile intégral qui venait d’entrer en vigueur dans le canton du sud des Alpes. L’enterrement selon le rite islamique a eu lieu au cimetière de Bremgarten, à Berne. (cath.ch/be)

Nora Illi, membre fondatrice et membre du conseil d'administration du Conseil central islamique suisse | © CCIS
24 mars 2020 | 15:49
par Jacques Berset
Partagez!