Suisse

Décès de Pierre Huwiler, compositeur «empli de l'Evangile»

Le compositeur fribourgeois Pierre Huwiler est décédé le 22 décembre 2019, à l’âge de 71 ans des suites d’une maladie. Grâce à ses compositions, dont beaucoup font référence au religieux, il avait atteint une renommée internationale.

«C’était un enthousiaste fraternel», se souvient Claude Ducarroz. Le chanoine fribourgeois a bien connu Pierre Huwiler, très lié à son frère, le parolier Bernard Ducarroz, décédé en 2014.

Pierre Huwiler est né dans la Broye fribourgeoise le 12 mai 1948. Il a fait ses études littéraires et musicales à Fribourg et complété sa formation en France, au Canada et aux Etats-Unis. Même si les musiques populaires de son pays l’attirent au niveau de la direction et de l’écriture, il s’inspire également des autres cultures musicales.

Collaboration avec Aznavour

Depuis le début des années 1980 , en tant que directeur, compositeur, arrangeur et créateur d’événements, il a exporté sa créativité dans de nombreux pays et collaboré avec des noms célèbres de la chanson française, tels Charles Aznavour, Maxime le Forestier ou Francis Cabrel.

Il a entre autres composé la musique du spectacle Grain de Folie, pour la Fête du Blé et du Pain 2008, ainsi que PONTEO (L’esprit des ponts), une œuvre symphonique populaire pour 400 choristes, six solistes, un acteur et un orchestre symphonique de 50 musiciens à Fribourg, pour l’inauguration du pont de la Poya, en 2014.

Il dirigeait des ensembles renommés en Suisse Romande et s’est produit à de nombreuses reprises avec les 100 voix de «Café-Café», «La Chanson de Fribourg» et le groupe vocal «Chabada». Il collaborait aussi comme conseiller musical à l’émission de la RTS Le kiosque à musiques.

Des succès internationaux

Sa coopération avec Bernard Ducarroz a été longue et particulièrement fructueuse. Ensemble, ils ont produit plus de 500 chansons et une vingtaine d’œuvres musicales complètes. Une amitié musicale, un lien humain fort qui faisait dire au musicien broyard: «Ma vie n’aurait pas été la même sans Bernard Ducarroz». Leur chanson Noël, c’est un enfant, créée pour l’émission de la télé romande L’étoile d’or, en 1981, a fait le tour de la francophonie.

Le duo s’est également illustré dans les Céciliennes de la Broye, dont Pierre Huwiler a été pendant des décennies le directeur. Le parolier et le musicien ont composé dans ce cadre plusieurs messes et des chants pour la liturgie.

Une musique pour «un peuple qui chante»

Et même si son art allait bien au-delà du registre religieux, il était toujours «empli d’un esprit chrétien», assure Claude Ducarroz, qui présidera les funérailles du musicien. Pour l’ancien prévôt de la cathédrale de Fribourg, Pierre Huwiler faisait toujours preuve d’une «inspiration humaniste très profonde». Un trait hérité selon lui de son oncle et parrain, le prêtre et compositeur fribourgeois Pierre Kaelin.

Claude Ducarroz se rappelle le côté «irrésistible» du compositeur broyard. «Il était capable d’entraîner beaucoup de personnes dans ses projets». Le chanoine remarque aussi la grande qualité musicale de son œuvre, qui savait être créative tout en restant populaire. Un talent «pas donné à tout le monde». «Cette créativité venait de son ouverture au monde, aux diverses musiques du monde et notamment les musiques modernes», affirme l’ancien prévôt. «Son idée était de composer une musique pour un peuple qui chante», souligne-t-il.

La cérémonie de funérailles de Pierre Huwiler se déroulera le jeudi 26 décembre 2019 à 14h30 à l’église du Christ-Roi à Fribourg. (cath.ch/24h/rz)

Le compositeur Pierre Huwiler est décédé le 22 décembre 2019 (capture d'écran YouTube)
23 décembre 2019 | 17:08
par Raphaël Zbinden
Partagez!