Vatican

Démission du responsable de la sécurité informatique de l'IOR, la banque du Vatican

Santo Mirabelli a quitté son poste de responsable de la sécurité informatique de l’Institut pour les œuvres de religion (IOR), a confirmé Paloma Garcia Ovejero, vice-directrice de la salle de presse du Saint-Siège le 2 février 2018.

Ce départ intervient deux mois après celui du directeur général adjoint de l’IOR, la ›banque du Vatican’.

Un an après son recrutement en janvier 2017 pour superviser la sécurité informatique, Santo Mirabelli a annoncé son départ, motivé par un «choix personnel», a indiqué la plateforme digitale Vatican Insider le 2 février. Selon ce site proche du Vatican, S. Mirabelli a décidé de retourner à son emploi précédent au sein du ministère de l’Intérieur italien.

Départs en cascade

Le 27 novembre 2017, Giulio Mattietti, directeur général adjoint de l’IOR, avait été licencié pour «violation administrative». Il avait été nommé en novembre 2015 vice-directeur de l’IOR après avoir été longtemps responsable de l’Information Technology de l’IOR.

En juin 2017, Libero Milone, réviseur général des finances du Vatican, avait lui aussi démissionné. Il avait affirmé en septembre dans les médias y avoir été forcé «sous la menace d’une arrestation», après avoir découvert des irrégularités. Le Vatican avait démenti cette version des faits, indiquant que l’ancien contrôleur général avait espionné illégalement des employés du Saint-Siège.

L’IOR compte environ 15’000 clients, essentiellement des religieux, des congrégations et des employés du Vatican, et gère environ 5,7 milliards d’euros. (cath.ch/imedia/ah/be)

 

Démissions en cascade à la 'banque du Vatican'
2 février 2018 | 15:20
par Jacques Berset
Partagez!