Le leader mormon David A. Bednar (Photo:BYU-Hawaii/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)
International
Le leader mormon David A. Bednar (Photo:BYU-Hawaii/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Pas d'homosexuels chez les mormons?

03.03.2016 par Raphaël Zbinden

Le dignitaire de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (mormonisme) David A. Bednar a a déclaré fin février 2016 que son Eglise ne faisait pas de discriminations contre les homosexuels, parce qu'”il n’y a aucun homosexuel parmi nos membres”.

Le responsable mormon répondait à la question d’un participant à une rencontre de l’Eglise, au Chili, rapporte le journal américain en ligne The Huffington Post. David A. Bednar a toutefois précisé que le simple fait d’être attiré par quelqu’un du même sexe n’était pas un péché. Il a noté que s’il pouvait y avoir de nombreux mormons manifestant des signes de cette attirance, cela ne devenait un péché que si l’on agissait en fonction de cette attirance.

Une ligne plus dure contre l’homosexualité

Le mormon a dans le même temps réaffirmé l’opposition de son Eglise au mariage homosexuel.

La déclaration de David A. Bednar fait suite à l’adoption par l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, en novembre dernier, d’une politique encore plus stricte sur l’homosexualité, affirme The Huffington Post. D’après les nouvelles lignes de conduite, tout mormon ayant contracté un mariage homosexuel sera considéré comme “apostat” et soumis à des auditions disciplinaires pouvant mener à l’excommunication.

Les enfants adoptés par de tels couples ne seront en outre pas autorisés à recevoir le baptême et donc empêchés de rejoindre l’Eglise jusqu’à leurs 18 ans. S’ils veulent ensuite intégrer la famille mormone, ils seront forcés de dénoncer les relations entre personnes de même sexe et de quitter le domicile de leurs parents. (cath.ch-apic/huffp/rz)


Un enfant migrant sur le toit de "La Bête", nom donné au train qui traverse le Mexique de la frontière du Guatemala à celle des Etats-Unis (Photo: JC Gerez)

Trump veut pouvoir garder en détention les immigrants mineurs

Présidente sortante de la LCWR, Sœur Sharlet Wagner dénonce les abus commis par des religieuses | DR

Etats-Unis: les religieuses reconnaissent leur part dans le scandale des abus

Actualités ›