L'investiture du président élu se déroulera le 20 janvier prochain. Dieu n'y sera pas absent (Photo: flickr/gageskidmore/CC BY-SA 2.0)
International
L'investiture du président élu se déroulera le 20 janvier prochain. Dieu n'y sera pas absent (Photo: flickr/gageskidmore/CC BY-SA 2.0)

Dieu convié à l'investiture de Donald Trump

07.01.2017 par Pierre Pistoletti

Le cardinal new-yorkais Timothy Dolan prendra part à l’investiture de Donald Trump, le 20 janvier prochain. Il demandera “à Dieu Tout-Puissant d’inspirer” le président élu. Le lendemain, Donald Trump prendra part à un office interreligieux à la cathédrale nationale de Washington.

“Je suis honoré d’avoir à lire un passage de l’Ecriture sainte à l’investiture du prochain président des Etats-Unis et me réjouis de demander à Dieu Tout-Puissant d’inspirer et de guider notre nouveau président et de bénir notre grande nation”, a fait savoir Mgr Dolan à l’agence de presse américaine Catholic News Service.

Mgr Dolan ne sera pas seul à invoquer le secours divin. Selon le souhait du comité d’organisation de l’investiture, d’autres responsables religieux prendront part à la cérémonie. A ses côtés se trouveront la télé-évangliste Paula White (New Destiny Christian Center), le pasteur Samuel Rodriguez (National Hispanic Christian Leadership Conference), le rabbin Marvin Hier (Simon Wiesenthal Center), le pasteur Franklin Graham (Samaritan’s Purse and the Billy Graham Evangelistic Association) et le pasteur Wayne Jackson (Great Faith Ministries International).

Méditer sur son “incroyable responsabilité”

Le lendemain de son investiture, Donald Trump participera au 58e office religieux d’inauguration présidentiel. La cérémonie interreligieuse aura lieu à la cathédrale nationale de Washington, siège de l’archiépiscopat épiscopalien (anglican) de Washington.

“La cathédrale est un espace sacré où la nation peut se réunir dans les moments de grande importance, comme une investiture présidentielle”, ont déclaré les responsables religieux de la cathédrale dans un communiqué de presse. “La cérémonie religieuse qui suit l’investiture permettra à notre prochain président de s’arrêter l’espace d’un instant pour méditer sur l’incroyable responsabilité qui lui est confiée et d’écouter les prières des croyants pour sa mission présidentielle”.


Dîner de gala mouvementé

Le 20 octobre dernier, le cardinal Dolan avait invité le candidat républicain ainsi que sa rivale Hillary Clinton à l’occasion du dîner de gala caritatif Alfred E. Smith, qui réunit tous les quatre ans à New York les deux candidats à la présidence américaine. Donald Trump y avait fait une intervention sulfureuse.

Il avait qualifié sa rivale de “dégoutante”, suscitant les huées des participants au dîner, peu habitués à ce genre de propos, avant d’expliquer qu’Hillary Clinton “fait comme si elle ne détestait pas les catholiques”. Donald Trump faisait référence à une révélation de WikiLeaks, faite quelques jours plus tôt, d’un courrier du chef de campagne de la candidate démocrate, John Podesta, dans lequel il se moquait des catholiques et des évangéliques. (cath.ch/cns/pp)


Mgr Christophe Pierre, nonce apostolique aux Etats-Unis (Photo: Radio Vatican)

Le nonce aux Etats-Unis exhorte les évêques américains à faire preuve d’unité 

Mgr Daniel DiNardo, président de la Conférence des évêques catholiques des Etats-Unis (USCCB) (Photo:YouTube.com)

Doublement des signalements d'abus sexuels aux Etats-Unis

Actualités ›