International

Donald Trump abuse de la Bible, selon la théologienne Margot Kässmann

La théologienne protestante allemande Margot Kässmann accuse le président américain Donald Trump d’abuser de la Bible. Dans sa chronique hebdomadaire du «Bild am Sonntag», elle affirme que le message de Jésus ne légitime pas la violence.

L’apparition de Donald Trump, qui a dispersé devant la Maison Blanche des manifestants pacifiques à coups de gaz lacrymogènes pour être photographié la Bible dans les mains, est «contraire aux enseignements de Jésus», écrit l’ancienne évêque allemande dans sa chronique hebdomadaire du «Bild am Sonntag». «Donald Trump aurait pu se mettre à genoux dans l’église avec la Bible pour prier. Au lieu de cela, il l’a utilisée pour poser devant les caméras».

Le message de Jésus ne légitime aucune violence

Dans l’histoire, poursuit la théologienne, les Eglises «ont souvent échoué, en concluant des accords avec les puissants et en autorisant ou même en approuvant la violence». Or, insiste-t-elle, on ne peut lire dans le message de Jésus aucune légitimation de la violence.

Les Eglises des Etats-Unis et du monde entier ont pour tâche de se réconcilier, mais aussi de «dénoncer l’injustice et le racisme». Dans le même temps, souligne-elle, il est tout aussi important «d’appliquer le précepte de l’amour de l’ennemi également aux policiers brutaux ou à Donald Trump». Aucun commandement de Jésus n’est probablement aussi difficile à respecter que celui-ci, conclut-elle. (cath.ch/kath.ch/kna/cp)

La théologienne protestante allemande Margot Kässmann, ancienne l'Eglise évangélique en Allemagne, a vertement critiqué l'utilisation que Donald Trump a faite de la Bible | © Flickr: CC BY 2.0, index.php?curid=25498324
7 juin 2020 | 15:14
par Carole Pirker
Allemagne (130), Bible (93), Donald Trump (94), Margot Kässmann (1), Racisme (38)
Partagez!