Le capucin Albert Bibby (à gauche)  (1877-1925) assista  le membres de la rébellion irlandaise  (photo domaine public)
International
Le capucin Albert Bibby (à gauche) (1877-1925) assista le membres de la rébellion irlandaise (photo domaine public)

Dublin: Une messe en Eurovision 100 ans après les «Pâques sanglantes»

25.03.2016 par Bernard Litzler

La messe de Pâques, diffusée en Eurovision dimanche 27 mars 2016 (11h sur RTS Un), est célébrée en lien avec une page tragique de l’histoire irlandaise. Transmise du couvent des capucins de Dublin, elle commémore les «Pâques sanglantes» de 1916, date du soulèvement de l’Irlande contre le Royaume-Uni. Cent ans après, le souvenir de l’insurrection durement réprimée reste vif dans le cœur des Irlandais.

Le 24 avril 1916, lundi de Pâques, un groupe d’environ 1’000 volontaires prend d’assaut des bâtiments administratifs au cœur de Dublin. L’effet de surprise est total, les insurgés s’emparant de plusieurs points stratégiques, notamment la poste centrale de Dublin. Ils proclament l’indépendance de l’Irlande, alors attachée à la Couronne britannique. Une semaine de violences s’engage: en quelques jours, la ville de Dublin se transforme en champ de bataille. D’abord surprises, les troupes britanniques regagnent du terrain.

Après une semaine de féroces combats, les rebelles battent en retraite, puis se rendent. On relève 400 morts dans les rues de Dublin. Les Britanniques font comparaître les leaders de l’insurrection devant la cour martiale et 16 d’entre eux sont exécutés.

Capucins actifs

Cette page d’histoire sera au cœur de la célébration de Pâques transmise en Eurovision, dimanche 27 mars à 11h, sur RTS Un et RSI, France 2, les télévisions belges et néerlandaise. La messe de la Résurrection sera diffusée du couvent des capucins irlandais, sur la Church Street à Dublin. Elle sera présidée par le capucin Peter Rogers, président de la Conférence des religieux d’Irlande.

En effet, les capucins irlandais ont joué un rôle très actif durant cette semaine de Pâques sanglante. Trois d’entre eux, Augustine Hayden, Aloysius Travers et Albert Bibby, ont soigné et accompagné les rebelles irlandais. Ils les ont même assistés jusqu’au poteau d’exécution.

L’insurrection de 1916 reste profondément gravée dans l’histoire du pays au trèfle. Cent ans après, les Irlandais se souviennent avec émotion de cet «Easter Rising», réprimé sévèrement, qui fut le déclencheur du mouvement d’indépendance. (cath.ch-apic/bl)

 


Netta d'Israël a gagné l'édition 2018 de l'Eurovision. | © Keystone

Israël pourra-t-il organiser l'Eurovision de la chanson en 2019?

Le scandale des abus sexuels a pesé sur la Rencontre mondiale des familles | © Danny Lawson/Keystone

Ce qu'il faut retenir du voyage du pape en Irlande

Actualités ›