Un pape a regretté les propos tenus devant la presse au Chili. Ce n’est pas courant. | © A. Bianchi/ AP/Keystone
Blog
Un pape a regretté les propos tenus devant la presse au Chili. Ce n’est pas courant. | © A. Bianchi/ AP/Keystone

La contrition de François

Bernard Litzler | Décidément, le pape François ne fait rien comme les autres! Dans l’avion qui le ramenait du Pérou, l’exercice toujours passionnant de dialogue avec les journalistes s’est transformé en mea culpa.

«Maman Marie, viens sauver le pays»

Bernard Litzler | «Maman Marie, viens sauver le pays»: c’est accompagné de ce chant à la Vierge que des marcheurs ont défilé dimanche 21 janvier au centre de Kinshasa. Une fois encore, la capitale congolaise a été secouée par une manifestation. Des centaines de personnes, portant crucifix et chapelets, ont tenté de converger vers la Place de la Victoire, avant de se heurter aux forces de l’ordre.
Les Congolais recherchent la paix dans un pays durement touché par la violence (UN photos)

Taizé vient à vous

Bernard Litzler | La communauté œcuménique de Taizé possède un charisme particulier. A l’instar des moines de Cluny, bénédictins ayant essaimé dans toute l’Europe au Moyen Age, les frères de Taizé (leur village est à quelques encablures de Cluny) parcourent l’Europe. Leur 40e Rencontre européenne, à Bâle, l’a confirmé.
Le Pèlerinage de confiance sur la terre lancé en 1978 se perpétue. | © Taizé

Formule gagnante

Bernard Litzler | Paris, 1978. Pour la première fois, Frère Roger et la communauté de Taizé organisent une Rencontre européenne. Le début d’une longue série… Bâle, 2017. C’est la 40e édition de ce grand rassemblement.
Bâle 2017: 40e édition de ce grand rassemblement | © Taizé

C’est parti!

Bernard Litzler | La sauce a pris! Incontestablement la région bâloise s’est prise au jeu de l’accueil de la Rencontre européenne de Taizé.
Taizé à Bâle: Frère Aloïs, prieur de Taizé, au milieu des jeunes du groupe d'organisation de Taizé. A droite, au 2e rang, Mgr Felix Gmür, évêque de Bâle | © Bernard Litzler

Orange et jaune

Bernard Litzler | Jeudi 28 décembre, à la gare SNCF de Bâle. Les visiteurs sont attendus. Deux gilets fluo orange encadrent un panneau jaune doté de l’inscription Taizé.
Accueil des jeunes de Taizé à la gare SNCF de Bâle, le 28 décembre 2017 ¦ © Bernard Litzler

Ô Jérusalem

Bernard Litzler | «Si je t'oublie Jérusalem, que ma main droite m'oublie, que ma langue s'attache à mon palais…», dit le psaume 137. Le président américain Trump, lui, n’a pas oublié Jérusalem, hélas.
Jérusalem, ville de paix selon son étymologie, redevient une cité de conflit. | © Flickr/Cycling ManCC BY-NC-ND 2.0

Un chiffre astronomique

Bernard Litzler | 97'000 milliards de dollars. Un chiffre astronomique, tellement il semble improbable. C’est ce qu’aurait rapporté à l’Amérique et à l’Europe la traite négrière. C’est le calcul du temps de travail, entre 1619 et 1865, de millions d’esclaves déportés et exploités.
Ancienne mine en Afrique du Sud où jusqu'à 50'000 personnes ont extrait 3 tonnes de diamants. | © Flickr/Tim Ellis/CC BY-NC 2.0.

A pas de Géantes

Bernard Litzler | Rares sont, dans une ville, les moments de communion profonde. Les moments où un événement draine la foule, la conquiert, la soulève. Le football le fait, parfois, certaines courses comme Morat-Fribourg aussi.
La Grand-Mère et la Petite Géante, des marionnettes de plus de cinq mètres, ont enchanté plus de 800'000 personnes à Genève (Photo: Bernard Litzler)

Accueillir et accompagner

Bernard Litzler | Il y quatre verbes: accueillir, accompagner, discerner, intégrer. Quatre verbes forts, employés dans l’exhortation apostolique Amoris Laetitia (2016), que le pape François reprend inlassablement. Notamment dans le livre d’entretiens avec le sociologue français Dominique Wolton, Politique et société, publié récemment (Ed. L’Observatoire). Car la question taraude l’Eglise: comment faire passer le texte du pape dans la pastorale ordinaire?
Divorce (Photo:Lis Ferla/Flickr/CC BY-NC 2.0)

Bernard Litzler

Bernard Litzler, directeur de Cath-Info tient une chronique politico-religieuse baptisée: «Rue Brique». Elle devient de plus en plus «Rue Briques» !

Im Blog von Bernard Litzler