Etats-Unis: La pornographie est «un péché mortel»

Baltimore, 19.11.2015 (cath.ch-apic) Les évêques catholiques américains ont approuvé, le 17 novembre 2015, une déclaration qualifiant la pornographie de «péché mortel», si sa production ou sa consommation est réalisée «en pleine conscience et de façon délibérée».

«Le fait de produire ou de consommer de la pornographie est un acte très grave. C’est un péché mortel si cela est réalisé en pleine conscience et de façon délibérée», a affirmé la Conférence des évêques catholiques des Etats-Unis (USCCB), au deuxième jour de son Assemblée générale annuelle, qui s’est déroulée du 16 au 19 novembre, à Baltimore, à l’est du pays. Dans leur texte intitulé «Crée-moi un cœur pur: une réponse pastorale à la pornographie», les prélats précisent que l’ignorance et les facteurs compromettant le caractère librement choisi de ces actes peuvent réduire la responsabilité morale de la personne. Le document approuvé par 230 voix contre 4, avec une abstention, souligne que ce péché «nécessite le pardon du Seigneur, et devrait être confessé à travers le sacrement de la pénitence et de la réconciliation».

Les fils ou les filles de quelqu’un

Le document fustige particulièrement les producteurs de pornographie, qui «nuisent au bien commun en encourageant et en poussant d’autres personnes dans le péché». Les évêques américains notent en outre que toutes ces personnes impliquées dans ces pratiques sont aimées de Dieu et qu’elles sont les filles ou les fils de quelqu’un. Ils admettent néanmoins que de nombreuses personnes font face à la tentation de la pornographie, y compris des catholiques pratiquants, des religieux et des membres du clergé.

Omniprésence érotique

Mgr Richard J. Malone, évêque de Buffalo, à l’est des Etats-Unis, a parlé lors de la présentation du document, d’un secteur de la consommation «particulièrement néfaste», dans lequel des hommes, des femmes et des enfants sont «consommés pour le plaisir des autres».

Le prélat a précisé que le document, qui a nécessité trois ans de travaux, ne couvrait pas le sujet en entier, mais qu’il s’agissait plutôt d’une «plateforme de lancement» pour promouvoir des discussions ultérieures et des démarches d’aide aux victimes de la pornographie. «Dans les confessionnaux et dans notre ministère journalier, nous avons vu l’effet dévastateur de la pornographie: des enfants dont l’innocence est volée, des hommes et femmes ressentant honte et culpabilité de visionner occasionnellement ou de façon régulière de la pornographie; des épouses qui se sentent trahies et choquées; des hommes, des femmes et des enfants exploités par l’industrie de la pornographie». Même si le prélat admet que la pornographie est un problème qui a toujours été présent, il note «la tendance exponentielle» prise par le phénomène.

Une atteinte à la chasteté

Le document des évêques relie également la pornographie à d’autres péchés, tels que la masturbation, qui y est fréquemment associée. «Alors que la culture populaire considère l’acte comme largement acceptable, la masturbation est contraire à la chasteté et à la dignité du corps», rappelle le texte. L’omniprésence de la pornographie dans la société est également décriée. La déclaration déplore les effets négatifs d’une promotion «agressive et sophistiquée» de «l’industrie du péché».

Le document appelle finalement les utilisateurs de pornographie à requérir le pardon de Dieu. «De nombreuses bonnes personnes se débattent contre ce péché. Vous n’êtes pas seuls; il y a toujours de l’espoir!», concluent les évêques. (apic/cns/rz)

 

 

19 novembre 2015 | 10:27
par Raphaël Zbinden
Etats-Unis (319), Pornographie (10), USCCB (14)
Partagez!