Suisse

Un fragment de l'Ancien Testament en hébreu découvert à Romont

Un morceau de rouleau de bible hébraïque a été découvert dans les archives paroissiales de Romont, rapporte, le 20 décembre 2016, le quotidien La Liberté. Il s’agit d’une pièce unique en Suisse qui date du Moyen-Age.

«Avec mon équipe, nous étions dans la dernière ligne droite d’un travail d’inventaire commencé il y a 10 ans», raconte Florian Defferard. L’historien relate la surprenante découverte d’un fragment de l’Ancien Testament en hébreu dans les archives paroissiales de Romont. Le travail d’inventaire a commencé il y a dix ans. «Le manuscrit se trouvait dans les dix derniers documents que nous devions archiver dans la série des comptes du clergé», précise-t-il.

L’historien fait des photos du document, qu’il envoie à Mary-Gabrielle Roth-Mouthon, une amie chercheuse, assistante diplômée de la Faculté de théologie de l’Université Fribourg pour obtenir un avis. Elle confirme la belle découverte.

Manuscrit médiéval

Contacté par la bibliste, Joseph Oesch, professeur émérite à l’Université d’Innsbruck, en Autriche, étudie le fragment avec son confrère Franz Hubmann, de l’Université de Linz. Ils y ont même consacré un article scientifique à paraître prochainement. Le document est authentifié comme un fragment en parchemin, datant de l’époque médiévale, vers 1300 environ. Il contient les textes bibliques des chapitres 17 et 18 de la Genèse et sert de reliure pour un registre de comptes de la paroisse de Romont qui date de 1533. Les passages lisibles font référence à l’Alliance de Dieu avec Abraham.

Un document unique en Suisse

Justine Isserles, chercheuse associée à l’Ecole pratique des Hautes études à Paris à Paris, venue à Romont pour étudier le fragment, relève l’origine ashkénaze du document grâce au style de l’écriture. Elle confirme l’importance de la découverte car précise-t-elle, «c’est le seul fragment de rouleau de Sefer Torah en Suisse».

Il est possible que le document soit d’origine locale «puisqu’on trouve des Juifs à Romont depuis 1278 au plus tard, détaille Florian Defferard. Selon les archives, trois personnes portent des noms de famille juifs».

Un projet européen

La découverte d’un tel document est une première en Suisse mais une centaine de fragments de livres manuscrits hébreux médiévaux, de type codex ont été identifiés et récupérés ces dernières années, principalement dans des reliures de manuscrits, imprimés et registres, conservés dans diverses bibliothèques en Suisse.

Ce travail de recherche est mené par Justine Isserles et s’intègre dans un projet européen baptisé Books within Books: hebrew Fragment in European Libraries. Il s’agit d’une importante base de données destinée, aux chercheurs. «Elle a permis d’enrichir les connaissances sur la production du Livre hébreu médiéval, en tant que témoin précieux de la vie intellectuelle et religieuse des Juifs d’Europe au Moyen-Age», conclut Justine Isserles. (cath.ch/ll/bh)

Illustration: un fragment de rouleau de Sefer Torah.
20 décembre 2016 | 16:05
par Bernard Hallet
Partagez!